Home / Monde / Présidentielles russes : Le casting de Poutine pour ses (((opposants))) officiels

Présidentielles russes : Le casting de Poutine pour ses (((opposants))) officiels

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
19 octobre 2017

Les élections présidentielles russes approchant, Vladimir Poutine a décidé de désigner les candidats fantoches qui seront autorisés à faire semblant de se présenter.

Russia Today :

Jet-setteuse, star de la téléréalité, la «Paris Hilton russe» Ksenia Sobtchak est aussi une opposante à Vladimir Poutine qu’elle connaît personnellement. Proche d’Alexeï Navalny, elle veut être la candidate du «vote contre tous».

La course à la présidentielle en Russie vient de prendre une tournure quelque peu inattendue avec l’annonce de la candidature de Ksenia Sobtchak, le 18 octobre.

Fille d’Anatoli Sobchak, qui fut au début des années 1990 le premier maire libéral de Saint-Pétersbourg et surtout l’un des mentors politiques de Vladimir Poutine, son adjoint à l’époque, Ksenia Sobtchak n’a jamais caché ses liens personnels avec l’actuel président russe. A la mort de son père en 2000, ce dernier était d’ailleurs présent à l’enterrement à ses côtés.

Ces fameux opposants qui connaissent personnellement ceux à qui ils s’opposent. Qu’est-ce qui a donc pu pousser le Kremlin à choisir cette dinde en particulier pour sa candidature bidon ?

Voyons voir.

Wikipédia :

Sobchak est la seconde fille du premier maire démocratiquement élu de Saint-Pétersbourg, Anatoly Sobchak et de Lyudmila Narusova, une politicienne russe. Elle s’identifie comme d’origine juive, mais pas religieusement.

Les nationalistes ayant été envoyés en camp en Sibérie, il reste la seule véritable opposition, l’opposition choisie par le Kremlin. Une opposition qui s’oppose aux Russes ethniques donc.

Chacun comprendra la ficelle : aligner les candidats bidon pour faire de Poutine le seul choix possible. Le seul qui ne nuise pas à la juiverie russe.

 

 

  • laibach tanz mit

    Les vestiges du bolchevisme a coup sur!A plus de 80% juif,juif,juif,juif………..

  • Stalag XIII b de Lansdorf
  • JEAN

    C’est peut-être une erreur de ma part mais Poutine ne me semble pas le pire quand on voit ce que on a élu en France il me semble que nous sommes mal placés pour le critiquer, par contre je n’avais jamais lu nulle part que Poutine avait envoyé des opposants en camp de concentration tout du moins depuis qu’il a été élu président

  • Peroxyde

    Je suis choqué par ce manque de démocratie!

  • Hermann de Périgord

    Il y a une différence entre ceux qui s’entourent de juifs parce que se sont des faibles, des suceurs nés de circoncis, attendant l’onction juive à chacune de leurs actions, et puis il y a ceux que les juifs courtisent pour leur force, parce qu’ils sont hors de portée de leur talmudisme de merde, qui font ce qu’ils veulent. Poutine est de la seconde catégorie et comme il est en train de devenir le boss au Proche-Orient, toute la youtrerie vient lui lécher les mains. Il ne faut pas interpréter autrement.

  • Stalag XIII b de Lansdorf
  • Galahad

    Poutine n’est pas totalement mauvais ni totalement idiot. Il connaît l’âme russe : il a donc soutenu l’église nationale schismatique et la reconstruction des monuments religieux chrétiens, dans un esprit de piété à l’égard du pays et des ancêtres. Ce qui est quand même la base pour qu’une nation vive. Mais Poutine a quelque chose de machiavélique (au sens originel du mot) : il est très bien avec l’entité judéo-sioniste et favorise largement l’islamisme en Russie, en laissant des mosquées géantes se développer dans un pays où pullulent des millions de mahométans (il en inaugure le cas échéant). Ils pourchasse les nationalistes et les monarchistes russes de souche. Il se rapproche des ottomans et cherche à s’entendre avec les envahisseurs de Chypre. On ne peut pas compter sur un type dont la duplicité est si caractérisée.
    Rappelons que la Russie est un empire, un empire multiculturel et multiracial tourné vers l’Orient : il ne faut pas oublier que la Russie est schismatique et asiatique ; elle ne peut donc comprendre l’Europe blanche et catholique. La Russie doit d’abord se convertir à la véritable orthodoxie, celle qu’elle a professée plusieurs siècles (le dogme catholique intégral), en s’unissant spirituellement à nous, et adopter une vraie conscience raciale blanche, en se détartarisant, en se déjudaïsant et en se désislamisant, puis en refoulant tous les Asiates en Mongolie et tous les Sémites en Arabie. Là on pourra compter sur la Russie. En attendant, je préfère me tourner vers la Hongrie et la Pologne. Pour le moment, je ne vois que le groupe de Visegrad qui me semble viable.

  • Galahad

    Distinguons deux aspects : le plan religieux (universel) et le plan racial (particulier). Les Sémites asservis au talmud ou au coran peuvent se convertir, et même doivent se convertir s’ils veulent éviter l’enfer éternel et sauver leur âme ; mais ils doivent dans tous les cas retourner sur leurs terres d’origine. L’Europe est le continent naturel des Blancs. Voilà ce que déclarait le jeudi 12 octobre 2017 le Premier Ministre hongrois : « Nous, les Hongrois, voulons que les chrétiens syriaques, irakiens et nigérians puissent retourner chez eux, dans les terres que leurs ancêtres ont habitées depuis des centaines d’années, le plus tôt possible, c’est ce que nous appelons la solidarité hongroise ». La Hongrie chrétienne veut que les « migrants » chrétiens (donc non européens de souche) retournent dans leur pays d’origine. C’est une compréhension traditionnelle de la charité et du bien commun.

  • nemon

    Je ne suis pas pro-Poutine , le mec est Russe et travail dans ce sens.
    Je pense que certains sont fans de ce gars là parce qu’il est un homme et agit comme tel.
    Ça change des sous-hommes politicards, banquiers de goldman sachs, pd, des sales races douteuses et autres négresses à lunette.

  • Martin eightyhate
  • Martin eightyhate
  • Imperial W.

    La youtritude ruisselle décidément partout.

  • Imperial W.

    Il faut faire quoi pour ne pas être systématiquement « approved by democratieparticipative.biz » ?

  • ToyotomiHideyoshi

    Jeanne D’arc en 1431
    « Dieu aime-t-il les Anglais? » demanda son juge « Oui, mais chez eux! » répondit-elle. Un certain Argentin ferait bien de s’en souvenir !

  • Peroxyde

    L’attitude face à l’islam est particulier en Russie. Par exemple il y a des oblast musulman. A l’entrée il y a un grand panneau avec le nom et un croissant et des minaret sur fond vert. La première fois que tu vois ça alors que 20 km avant c’était les églises orthodoxes partout et des Blancs-Blonds partout.
    Finalement tu vois des Tatares donc quelque unes on une serviette sur la tête et des mosquées dans le style russe (pas de copie du style qataro-saoudien) avec une dose de Russe dans le population.
    Il faut se dire que ces Tatares sont les descendant des vaincus par Ivan IV. Ils sont là depuis longtemps et Russes et Tatares ont fini par s’habituer l’un à l’autre. Ils font parti du paysage même si les gens se méfient ou parfois les méprisent. Surtout, il me semble, parce qu’on peut les confondre avec des gens du Caucase.

    La dernière chose que souhaite les Russes c’est de réactiver des guerres terminées depuis le XVIIème siècles. Il y a déjà eu une tentative de réactivation avec les Tatares de Crimée.
    Poutine étant loin d’être crétin préfère jouer les bonnes relation; Une mosquée géante? Pourquoi pas, ça fait marcher le btp, ça fait plaisir au musulmans, ça fait bien pour les (précieux) allié syriens, iraniens, kazakhs, ouzbèkes… et en plus ça permet de surveiller le prêche que fait l’imam rigoureusement sélectionné à des dizaines de milliers de personnes en même temps.

    Je peux me tromper, mais c’est ce que j’ai perçu.
    + Oui c’est un empire multiraciale et européen et asiatique, donc ça ne se gère pas comme la Hongrie.
    + Les « tchiorni » soit longent les murs (sauf certains quartiers de Moscou), soit boivent soit sont fières de faire parti de l’empire.

  • Galahad

    Merci de ton point de vue intéressant. Cela confirme une chose : le caractère multiracial et multiculturel de l’empire russe. C’est évidemment aux Russes de décider ce qu’ils veulent pour leur nation. Je n’ai pas la prétention de leur imposer quoi que ce soit. Mais je considère qu’on ne peut pas compter sur un pays aussi étranger par certains côtés au continent européen, homogène et uniculturel. Je constate par exemple qu’en République tchèque, les électeurs viennent de donner une victoire électorale à un nouveau parti anti-invasion. De plus en plus les pays qui composent le Visegrad, plus l’Autriche, semblent de potentiels alliés pour réeuropéaniser notre continent.

  • Frank Bord

    Il est européen, pas  »argentin ».

  • Julius Caesar

    Je ne suis pas d’accord avec vous sur un point . Vous utilisez le mot « schismatique » concernant l’Eglise Orthodoxe. Vous avez tort, et votre cerveau a été lavé par le Vatican voici depuis 1054. Vous, les Gaulois, vous étiez bien Orthodoxes, avant que une secte a vu le jour, qui s’est nomma plus tard « le catholicisme ».

    Lisez bien ceci:

    L’Eglise Universelle du Christ été une seule et indivisible, et cela depuis son début, en an 1.

    En 1054, un mouvement sectaire, INFILTRé PAR LES JUIFS a vu le jour. Les premiers pas vers la judaïsation officielle de la part de l’Archevêché de Rome ( aujourd’hui « diocèse ») était l’introduction du pain azyme, comme chez les juifs et leur pain azyme – matzot. Plus tard je reviens encore une fois vers ce élément.

    Les origines de ce conflit remontent aux différences rituelles entre les Églises en Occident et en Orient. De telles différences avaient existé tout au long du premier millénaire de l’histoire chrétienne, mais elles n’avaient jamais abouti à la rupture de l’unité de l’Église. L’une des causes immédiates de cette rupture fut la décision du patriarche de Constantinople Michel Cérullaire (1043-1058) de fermer à Constantinople les églises et monastères du rite latin qui célébraient l’Eucharistie avec le pain azyme. Cet acte répondait, à son tour, aux pressions sur les Grecs du rite byzantin vivant au sud de l’Italie. Pour résoudre cette situation, le pape Léon IX (1049-1054) dépêcha à Constantinople des légats avec à leur tête le cardinal Humbert. Le pape décéda pendant le voyage de ses légats qui ainsi perdaient automatiquement leurs pleins-pouvoirs. Pour cette raison, l’anathème du patriarche Michel Cérullaire et de ceux qui le suivent, proclamé dans la bulle déposée par le cardinal Humbert le 15 juillet 1054 sur l’autel de Sainte-Sophie, n’avait aucune force canonique. Par ailleurs, l’anathème prononcé en réponse par le patriarche de Constantinople et les évêques de son synode ne concernait que les légats de l’Église de Rome à titre personnel. Du point de vue formel, cette tension entre l’Orient et l’Occident ne devait pas conduire à la rupture de la communion entre les Églises, ni même entre les sièges de Rome et de Constantinople.

    La communion entre Rome et Constantinople fut souvent rompue temporairement au cours de l’histoire, mais la conscience de la nécessité de l’unité de l’Église du Christ et son désir aidaient les chrétiens occidentaux et orientaux à retrouver la concorde. Pourquoi ce ne fut pas le cas en 1054? De prime abord, il pouvait sembler qu’il s’agissait d’un malentendu de plus, nombreux dans les rapports entre les Églises. Cependant, par la suite, il devint clair que les tensions entre les légats du pape et le patriarche Michel Cérullaire étaient la manifestation de contradictions et de divergences plus complexes, accumulées au cours des siècles précédents. Elles ont finalement conduit au Grand Schisme. Le sac de Constantinople par l’armée des croisés en 1204 a démontré que les chevaliers latins ne considéraient plus les Grecs comme leurs frères dans la foi et a parachevé la division.

    On doit considérer comme véritables causes de la rupture des relations entre les deux parties de la chrétienté les particularités de l’évolution théologique, culturelle et politique avant tout du christianisme occidental. Sa focalisation sur l’héritage latin et la connaissance limitée de la langue grecque et de la théologie des Pères de l’Église grecs a abouti à la domination, dans la doctrine occidentale, de l’enseignement trinitaire de saint Augustin et des autres Pères latins sur la procession de l’Esprit Saint du Père « et du Fils » (Filioque). L’introduction de ce mot dans le symbole de foi de Nicée-Constantinople d’abord en Espagne au VIIe siècle et, à partir de 1014, à Rome fut négativement perçue en Orient, surtout après le patriarche Photius qui avait beaucoup écrit contre le Filioque. Dans le domaine de l’ecclésiologie, l’esprit du droit romain et la théorie de saint Augustin sur la lutte permanente entre deux cités – céleste et terrestre, de l’Église et de l’État – ont contribué à une représentation trop juridique de la nature de l’Église et de l’autorité ecclésiale en Occident. L’évêque de Rome n’y était plus perçu comme le premier parmi les autres patriarches qui lui sont égaux et qui, ensemble, représentent l’Église universelle, mais comme le souverain pontife de toute l’Église et le vicaire du Christ dont le pouvoir s’étend sur les autres patriarches et les autorités civiles. Il s’agissait ici d’un autre modèle ecclésiologique, différent de celui qu’avait l’Orient chrétien. En Orient, le principe de collégialité ou de conciliarité dominait: il trouvait son application dans les conciles œcuméniques. En Occident, en revanche, le principe monarchique a pris progressivement le dessus dans l’organisation de l’Église. Le conflit de 1054 entre le patriarche Michel Cérullaire et les légats pontificaux qui se comportaient avec beaucoup de hauteur fut une des manifestations de l’opposition entre les deux visions ecclésiologiques. Hélas, elle a eu des conséquences tragiques pour l’unité de l’Église.

    Les Orthodoxes ne considèrent pas le Pape comme « envoyé de Dieu », mais comme un simple pécheur au service de L’Eglise et du Peuple.

    Il y a encore plusieurs dogmes qui ont été brisés par la Secte Schismatique de Rome.

    Pour votre gouverne, je vous informe que quelques ‘uns de vos Rois ont été Orthodoxes: Clovis et sa femme Clothilde qui vivaient en 550- donc 500 ans avant que la Secte de Rome, infiltré par les juifs, commet l’hérésie et la Schisme.

    Sainte Blandine de Lyon et Sainte Geneviève de Paris ont été Orthodoxes.

    Pour info et pour « délavage du cerveau »:

    https://www.infocatho.fr/sainte-blandine-sainte-genevieve-et-saint-patrick-desormais-au-calendrier-orthodoxe-russe/

  • Julius Caesar

    Jésus n’était pas sémite, ni rabbin. Et cette mensonge de son sang « sémite » persiste voici 2000 ans. A l’époque, les côtes d’Afrique du Nord et le Méditerranéen était peuplé par les Aryens . Particulièrement, la Galilée et Nazareth ont été les endroits peuplés par des Blancs pure souche.

    La ligne généalogique / la descendance du Christ est de Jacob. Le Roi David ( apparemment Aryen) était de la lignée du Jacob, qui a été appelé « Israel » par Dieu.

    Leur religion était le « hébraïsme », plus tard éradiqué par les phrasées judaïques. Ces derniers, descendants de Essau, dont les juifs d’aujourd’hui font partie, ont été appelés « Edomites » et plus tard « judéens » car après leur retour de leur captivité en Babylon ils ont colonisé la Judée.

    A mon humble avis, l’Evangile de Saint Jean nous donne la réponse: à des nombreuses reprises, Jésus utilise mon/ mes en face des juifs, au lieu de nos/ notre:

    Saint Jean, 10:25

    Jésus leur répondit: Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les oeuvres que je fais au nom de ** mon Père **rendent témoignage de moi. 26Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis.…

    ( de MON père, et pas de nôtre père car il n’était pas juif ni de religion ni de descendance )

    10:34 : Jésus leur répondit: N’est-il pas écrit dans VOTRE loi:

    8:17: Il est écrit dans VOTRE loi que le témoignage de deux hommes est vrai;

    Semble -t-il que Jésus était sacrifié par les juifs lucifériens afin de pouvoir boire se son sang pour leur fête de Pâques juives :

    Marc 14:1
    La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir.

  • Galahad

    J’appelle l’église nationale russe schismatique parce que c’est la vérité historique : cette église prétendue « orthodoxe » (ce qui est une antiphrase car cette église se trouve être hérétique par une erreur sur le dogme de la Trinité) s’est séparée de l’unique Église catholique, apostolique et romaine, la seule qui dispose des caractères de la véritable Église du Christ, dont le chef est le successeur de saint Pierre. Une de nombreuses preuves que l’église russe est une fausse église, c’est sa disparition devant la conquête musulmane de l’empire romain d’orient.
    Ce qui m’a fait sourire dans votre message, c’est la prétendue infiltration juive de l’Église catholique dont vous parlez. Quand on sait à quel point l’église russe a été judaïsée depuis des siècles, et comment elle a été totalement infiltrée par le KGB, et reste encore aujourd’hui une entité gouvernementale, oui, cela m’a fait bien sourire.

  • Julius Caesar

    Est ce que vous êtes un idiot qui ne comprends pas le point de départ essentiel – qui a commencé la dispute et l’hérésie ?

    Pendant 1054 ans l’Eglise Universelle du Christ n’a pas changé ses rites. Parmi un de ces rites était l’utilisation du pain levé d’Eucharistie pour ses liturgies. Mais avec la Schisme de Rome , la Rome infiltré par les juifs utilise du pain azyme. Nous, les Orthodoxes, nous avons gardé la Parole du Christ et utilisons du pain levé pour nos Liturgies. Au fait, votre « église » est aussi dans ces temps modernes infiltrée par les juifs ( Cardinal Lustiger etc )

    (L’hostie, un « objet » bizarre, sans beauté ni saveur, origines juives, utilisé pour les pâques juives. Tapez sur Google:  » hostie azyme origines matsah  » ). — et ne soyez pas opiniâtre et aveugle devant la vérité !
    Le Christ est le pain.( nourriture spirituelle ) Et le pain est le Corps du Christ

    Le symbole du pain levé: Primo : la farine est la matière- le Corps du Christ, et la levure – l’Esprit, le Souffle Divin qui lève le corps plus haut ( vers la perfection spirituelle- donc vers la bonté) tout comme la levure, qui avec le souffle de l’ air lève le volume du pain.

    Secundo: historiquement, Le Christ a consacré l’Eucharistie le jeudi pour rompre le pain, jour quand l’utilisation du pain levé n’était pas prohibé à manger, et aussi pour s’opposer ET SE DISTANCIER du Sanhedrin juif, qui utilisait exclusivement du pain azyme dans leurs rites..

    Rappelez vous du récit de la Cène dans le Nouveau Testament avant de crier l’hérésie !!
    La Cène n’a pas été un vrai repas de Pâque, mais un repas en prévision de la Pâque. Tandis que notre Seigneur devait être crucifié, les juifs devaient célébrer la Pâque le samedi qui a commencé le vendredi soir. Le Seigneur a célébré la Cène Mystique avant la Pâque, LE JEUDI et ainsi a donné du pain levé à ses disciples. Cela est témoigné par l’Evangile de saint Jean qui nous dit que lorsque Jésus a été pris par le grand prêtre Caïphe, Pilate, le gouverneur, les principaux sacrificateurs et les anciens ne sont pas entrés dans le prétoire de peur de se souiller et de ne pas être en mesure de manger de la Pâque. (Jean 18: 28) Dans le chapitre 19 verset 14, nous lisons que le Christ a été condamné à mort « C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure (à midi) et au verset 31 du même chapitre, nous lisons que les juifs prièrent Pilate de briser les jambes de ces crucifiés, parce qu’ ils ne voulaient pas que les corps restent sur la croix le jour du sabbat, car le jour de sabbat était un grand jour: en d’autres termes que ce sabbat était la Pâque. Ainsi, la Pâque n’avait pas encore commencé. Mais même si la dernière Cène était un repas de la Pâque avec du pain sans levain, comme les catholiques le prétendent, cela ne veut pas dire que ce repas de la Pâque était la Cène Mystique. Lors de la lecture des Évangiles, nous devons être très prudents en lisant entre les versets sans penser qu’il y a des erreurs et des incohérences. Dans le récit de Luc le récit du repas mentionne la coupe deux fois. (Luc 22:17 + 20) Pendant les repas de fête juive plus d’une coupe de vin circulait et pendant le repas même de la Pâque, il y avait quatre coupes de vin. Mais aucun des autres évangélistes ne mentionne les traditions du repas de la Pâque, alors pourquoi Luc mentionne-t-il la Coupe deux fois? Il se pourrait que la première mention concerne la coupe qui termine le repas de la Pâque et qu’ensuite la Cène Mystique ait été offerte en commençant par la rupture du pain au levain suivie de la Coupe du Nouveau Testament.

    Mais l’Église orthodoxe utilise du pain levé pour d’autres raisons que la vérité historique.

    1) C’était l’ancienne coutume apostolique.

    2) Le mot Artos (pain en grec) est utilisé dans tous les compte-rendus de la Cène  » avec la signification de pain au levain commun. Si le pain sans levain, avait été utilisé on aurait dit Azymos mot qui est toujours utilisé pour spécifier que le pain est sans levain.

    3) Les juifs ont été condamnés à manger du pain sans levain, car ils devaient quitter l’Egypte dans l’urgence et n’avaient pas le temps d’attendre que le pain lève. Ce pain était aussi appelé pain de l’affliction pour leur rappeler l’affliction qu’ils avaient subie quand ils étaient aux mains des Egyptiens, et le pain d’amertume, car mangé avec des herbes amères. Nous ne mangeons pas du pain d’amertume sans levain le dimanche. Le pain sans levain se rapporte au deuil, c’est donc quelque chose de totalement inapproprié dans le cadre du Jour du Seigneur et tout à fait inapproprié également pour la célébration de l’Eucharistie qui est une célébration joyeuse. L’Eucharistie se rapporte à la Résurrection autant qu’à la Crucifixion, c’est pourquoi le jeûne est interdit le dimanche et les liturgies sont festives.

    4) L’Écriture utilise le mot levain de deux façons. Le Christ nous met en garde de conserver du levain des pharisiens. Il se réfère à leurs doctrines hypocrites qui, comme un petit morceau de levain quand il est pétri dans la pâte la fait lever tout entière ; ce qui signifie que quand les doctrines des Pharisiens sont acceptées elles peuvent infecter toute la personne et la communauté. Mais le Christ dit ici qu’il ne parle pas du pain. (Mt 16,6) Il mentionne par ailleurs que le Royaume des Cieux est semblable au levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. (Matthieu 13,33) En tant qu’image du Royaume le pain au levain est de loin le plus approprié pour être utilisé comme la nourriture du Royaume. Le pain au levain est aussi appelé «pain vivant». Le pain sans levain est considéré comme «mort». Quand le Christ se présente comme «le pain de vie», «le pain vivant», il est certainement bien représenté par du pain au levain. Le levain est compris comme symbole de la vie – le corps vivant et ressuscité du Christ.  »

    En vous souhaitant une bonne journée.. observez « La Cène » – le dernier repas du Christ de Leonardo da Vinci. Sur la table il y a
    des petits pains levés et pas des hosties. (je le répète: Le mot Artos (pain en grec) est utilisé dans tous les compte-rendus de la Cène  » avec la signification de pain au levain commun. Si le pain sans levain, avait été utilisé on aurait dit Azymos mot qui est toujours utilisé pour spécifier que le pain est sans levain.)

    L’Orthodoxie est le VRAI CHRISTIANISME, et le catholicisme est une secte qui a un gourou à sa tête malsain et malfaisant pour notre Race Blanche.
    http://www.lepoint.fr/images/2016/12/14/6385497lpw-6385691-article-leonard-de-vinci-cene-jesus-apotre-jpg_3961741_660x281.jpg

  • Julius Caesar

    Dieu merci, quelqu’un de normal ! Un de plus dans notre Armée Anti-yupins !
    Bonum diem et salve !
    Julius Caesar

  • Julius Caesar

    Vous dites:  » Les Sémites asservis au talmud ou au coran peuvent se convertir, et même doivent se convertir s’ils veulent éviter l’enfer éternel et sauver leur âme  »

    Je dit : Les Sémites asservis au talmud ou au coran peuvent se convertir, et même doivent se convertir s’ils veulent s’élever et perfectionner spirituellement, appendent l’amour vrai, la pureté vraie du cœur, la Sacrifice du Crist pour que nous nous améliorons et nous ne péchons plus, et afin, pour purifier leurs cerveaux pervertis et criminels.
    — de la part d’un Orthodoxe Chrétien

  • Galahad

    Votre baratin inepte ne répond pas sur le fond du problème. L’église nationale russe schismatique (comme toutes les églises dissidentes, telle que l’église anglicane) ne dispose pas de l’ensemble des caractères distinctifs de la véritable Église du Christ qui sont selon le catéchisme : 1) apostolicité 2) catholicité (universalité) 3) sainteté 4) unité. L’Église romaine est la véritable Église fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ sur l’Apôtre Pierre (Et in hanc petram aedificabo ecclesiam meam) et dispose pleinement de ce caractères. Historiquement les successeurs de l’Apôtre Pierre sont de plus les évêques de Rome. Et non les popes pantins du KGB à Moscou. D’où la nécessité que j’ai indiquée dès le début d’une conversion de la Russie schismatique, conversion prédite par la Très Sainte Vierge Marie, Reine du Rosaire, lors des apparitions miraculeuses de Fatima au Portugal il y a exactement un siècle. Lorsque le Souverain Pontife fera la consécration de la Russie au Cœur douloureux et immaculé de Marie, demande de la Vierge à ce jour non réalisée, la Russie rejettera l’erreur et se convertira, et on aura la paix dans le monde, et sans doute l’unité de foi en Europe.

  • Galahad

    Si vous voulez, ce sont des moyens, mais toujours en vue d’une fin, de l’unique fin, faire leur salut (sauver leur âme). [de la part d’un catholique romain].

  • Julius Caesar

    Les fautes et les tares que vous greffez sur la Sainte Eglise Orthodoxe en réalité appartiennent à votre Secte. Vous n’avez pas daigné à lire mon commentaire sur votre schisme, votre hérésie catholique votre non- conservation des rites de la première Eglise du Christ, celle Universelle et Orthodoxe. ( savez vous la signification du mot « ortho-doxe  » ??) Apprenez-le, puis venez discutez avec moi.
    Quant à votre balbutiement que la Sainte Vierge a prédit la conversion de la Russie, cette conversion concerne « du communisme à l’orthodoxie ». et pas au catholicisme, pauvre de toi ! ___
    Centaines des millions des Russes, vieux et jeunes, se sont baptisés après le chute du judéo-communisme. Et avec quelle joie ils vivent cette conversion !!! Vous, les catholiques, vous prospérez dans le monde à travers de la Banque du Vatican ( corrompre/acheter les croyants potentiels ) et nous, les Orthodoxes, nous prospérons, dans ces temps de misère spirituelle, à travers le Christ et pour le Christ .
    Notre argent est l’amour pour Christ.

    Etant fortement limité / à cause de manque de temps je ne peux pas malheureusement pas vous répondre ces jours-ci.

    Mais je garderai cette conversation, et à la 1° occasion j’aborderai point par point toutes les « caractéristiques distinctives  » que vous avez mentionné.

    De plus, nos pops ne sont aucunement pantins du KGB, sinon j’aurai peut-être plus jamais mis les pieds dans Ma Sainte Eglise . Documentez vos dires sur nos « pops-pantins « , SVP !! Vous ne pouvez pas le faire ? Eh, bien, ne diffamez pas les gens qui prient quotidiennement pour la paix dans le monde et qui ne vous ont jamais fait du mal.

    Occupez-vous plutôt de votre clown Bergoglio , le faux pape, le juif infiltré, le mondialiste, l’immigrationniste.

    Un traitre pareil, une bassesse pareille comme la sienne, vous ne trouverez nulle part, même pas chez les idiots musulmans/juifs.

    Votre Vatican 2 est à vomir.

    Apocalypse 17:4 – « La femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles, ayant en sa main une coupe d’or pleine de l’abomination et de l’impureté de sa fornication. »

    Vos Cardinaux sont vêtus de pourpre et d’écarlate, n’est-ce pas ?
    Il n’est point nécessaire pour prouver que l’Apocalypse parle de votre secte, la Grande Prostituée de Babylon ?

    Rien de plus logique ! Satan/Bergoglio règne sur une fausse église !

    Apocalypse 18:2 – « Et il cria avec force, disant : Elle est tombée, la grande Babylone, et elle est devenue une demeure de démons, et une retraite de tout esprit impur, de tout oiseau immonde et qui inspire de l’horreur. »

    Salve,
    Julius

  • Galahad

    Mais l’Église catholique romaine ne peut pas faire schisme avec elle-même, c’est absurde ! Vous réécrivez l’histoire à votre guise et vivez dans un monde irréel. L’église nationale russe s’est séparée de l’Église universelle (en grec universel se dit : « catholique ») : c’est cela ce qu’on appelle un schisme ; alors que d’autres églises orientales sont toujours rattachées à l’Église-mère. Tout votre charabia anticatholique incompréhensible ne peut rien contre ce fait indubitable : l’église nationale russe est schismatique, comme l’église nationale anglaise, elle est séparée de la Primauté de Pierre.
    Contrairement à ce que vous affirmez sans rien y comprendre, la Très Sainte Vierge Marie a annoncé il y a un siècle au Portugal la conversion de la Russie à la catholicité (elle affirme le retour de la Russie dans le sein de l’Église catholique après mille ans de séparation). Renseignez-vous sur les apparitions de Fatima et écoutez le message de la Reine du Rosaire. Mais si vous vous croyez plus fort que la Mère de Dieu, il faut peut-être vous remettre en question. Les popes du KGB ont dû vous monter le bourrichon un peu trop loin…