Home / Les dernières actualités / Social : Le « Gardois » clandestin de Guinée truande la CAF pour 120,000 euros

Social : Le « Gardois » clandestin de Guinée truande la CAF pour 120,000 euros

Leutnant
Démocratie Participative
25 octobre 2017

 

Les miracles de l’état-providence français. Tu sèmes des sous, tu récoltes des nègres.

Tout d’abord, on appréciera le magnifique titre de l’article, « Avec de faux papiers, le Gardois détourne 120 000 € de prestations sociales ». C’est signé Hocine Rouagdia.

Midi Libre :

La police aux frontières (Paf) vient de résoudre une affaire de faux documents et de fraude sociale d’environ 120 000 €. L’expertise d’un policier de la Paf a été déterminante dans la résolution de cette enquête. Tout commence par des doutes de la CPAM puis de la Caisse d’allocations familiales (Caf).

L’homme était en possession d’une fausse carte de résident. Il s’agit d’un ressortissant guinéen qui est arrivé en France en 1999. L’homme serait rentré sur le territoire en demandant l’asile politique qui lui a finalement été refusé en 2003. C’est à ce moment-là que cet homme se serait procuré une fausse carte de résident qui lui donnait le droit de séjourner en France durant 10 ans.

Il aurait trouvé un emploi et travaillé avec cette fausse carte de séjour. Il aurait bénéficié des allocations familiales au titre de l’aide au logement. Cet homme aurait ensuite obtenu une allocation en tant qu’adulte handicapé eu égard à son état de santé. Mais si légalement, cette personne était en droit de bénéficier de ces aides sociales, l’utilisation de faux papiers a rendu l’affaire frauduleuse. D’ailleurs, les investigations de la police aux frontières ont également mis au jour, un deuxième étage à cette affaire.

En effet, les vérifications bancaires ont révélé que le fraudeur présumé avait ouvert un compte avec le nom de son cousin. Pour pousser “l’ingéniosité” jusqu’au bout, le bénéficiaire des allocations avait rédigé un faux document autorisant son argent à atterrir sur le compte du faux cousin. Bref, du faux à tous les étages : compte bancaire ouvert avec un cousin fantôme, allocations obtenues avec de faux papiers mais avec un vrai nom.

L’enquête a finalement conduit à un dépôt de plainte de la Caisse d’allocations familiales pour l’obtention frauduleuse des quelque 120 000 € octroyés en 10 ans. Selon nos informations, le suspect aurait reconnu son implication dans les faits reprochés.

Autant dire que pour un Traoré qui se fait flagger, 1000 en font autant en toute tranquillité.

  • RoueSolaire

    Le prix d’une petite baraque tranquillement

  • Vlad Pekam

    Dans les années 80 ma mère a vécu dans les cités de Lille. Elle m’a raconté que son voisin qui vivait avec ses 3 femmes et ses 14 enfants dans un appartement avec 5 chambres (un logement social , bien entendu) bénéficiait d’un logement social pour chacune de ses femmes qui était déclarée en parent isolé et relouait les logements sociaux en question en empochant la marge. Le tout sans bosser bien entendu. Imaginez un peu le fric que ça représente , ça plus les allocations pour chacune des femmes etc etc.

    Et c’était il y a 30 ans alors imaginez un peu ce qui doit se passer de nos jours.

    Mais bon continuez à payer fièrement vos impots de blancs.

  • JEAN

    Ma sœur qui a une copine qui travaille à la CAF m’a dit qu’un jour celle-ci voit arriver un black pour déclarer un enfant elle l’enregistre pas de problème, mais une semaine plus tard il revient en déclarer un autre alors elle appelle son chef et lui demande ce qu’elle doit faire, il lui a simplement répondu qu’elle devait enregistrer la naissance sans poser de question qu’il ne voulait pas d’ennuis que c’était normal pour eux, voilà ou nous en sommes