Home / Monde / Allemagne : L’AfD veut ficher racialement les plumitifs de la presse juive

Allemagne : L’AfD veut ficher racialement les plumitifs de la presse juive

Wolf
Démocratie Participative
28 octobre 2017

 

Travaux pratiques en Allemagne.

Europe 1 :

Les journalistes qui souhaitent suivre le congrès du parti allemand d’extrême droite doivent comm

uniquer leurs opinions politiques, leurs origines raciales ou ethniques ou encore leurs convictions religieuses.

Les journalistes souhaitant couvrir le congrès d’Alternative für Deutschland (AfD), la formation d’extrême droite allemande qui a fait une entrée en force au Bundestag, sont invités à fournir une série de données relatives à leur origine ethnique ou à leurs opinions politiques.

Des « données spéciales ». Sur les formulaires d’accréditation pour la réunion du parti le 2 décembre à Hanovre, les journalistes sont appelés à cocher une case indiquant qu’ils acceptent la collecte, le stockage et l’utilisation d’une série d

e données personnelles classiques, comme le nom, le média pour lequel ils travaillent ou le numéro de carte de presse, mais aussi des « données spéciales ». Ces « données spéciales », couvertes par la loi allemande sur la protection des données, englobent les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, les convictions religieuses ou philosophiques, l’appartenance à un syndicat ou encore l’orientation sexuelle.

La rigueur allemande, c’est tout de même quelque chose.

Je suis un fervent partisan d’une telle rigueur. Notons qu’en France, cette mesure serait par nature antisémite.

 

 

  • Dimitri BASILIC

    Cela va être un choc pour le grand public quand le vérité des homo majoritaire, du bloc juif + musulman majoritaire, va être révélé par le traitement statistique du fichier presse de l’afd

  • Shinichi Kudo

    Cette photo d’Askolovitch… tout y est résumé à propos de ce peuple qui a souffert, qui souffre et qui souffrira toujours plus que tous les autres.