Home / Décryptage / La mafia sportive se mobilise pour le nègre excrémentiel du Tours Volley Ball qui s’était logiquement vu traiter de singe

La mafia sportive se mobilise pour le nègre excrémentiel du Tours Volley Ball qui s’était logiquement vu traiter de singe

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
08 décembre 2017

 

C’est absolument invraisemblable. J’ai du mal à le croire. Maintenant, quand on relève la présence d’un singe sur un terrain, l’Etat Français commence à trembler et à vouloir déclencher une guerre sur le continent.

C’est totalement fou.

Le Parisien :

Mercredi soir, à l’occasion d’un match de volley de Challenge Cup ( 3e niveau continental), le volleyeur de Tours Nathan Wounembaina a été la cible d’insultes racistes sur le parquet du club grec de l’Olympiakós Le Pirée.

Logiquement affecté par les cris de singes qui descendaient des tribunes dès qu’il touchait la balle, l’international camerounais de 33 ans a quitté le terrain sans l’autoristation du corps arbitral et a été exclu du match.

Un double injustice donc car le joueur, selon les textes de la fédération européenne, risque la suspension au prochain match. Ce jeudi matin, la ligue professionnelle (LNV) et la fédération française de volley ont apporté leur soutien au joueur à travers un communiqué commun annonçant l’ouverture d’une procédure auprès de la CEV (fédération européenne) et demandant une sanction pour de tels agissements.

La crise d’épilepsie n’a pas tardé.

La Nouvelle République :

Nathan Wounembaina, l’attaquant-réceptionneur du TVB, victime de cris racistes lors d’un match européen au Pirée… L’incident fait réagir le sport tourangeau mais pas seulement.

Honteux, abject, inacceptable… Les cris racistes dont a été victime Nathan Wounembaina, mercredi soir, lors du match de coupe d’Europe (Challenge Cup) disputé par le Tours VB dans la salle de l’Olympiacos, font forcément bondir. Les réactions sont ainsi nombreuses, notamment sur les réseaux sociaux.

« Forcément ».

Cela dépend si l’on est une serpillière à foutre congolais ou non, je présume.

Touché de plein fouet,le Tours Volley Ball, un club toujours attentif aux valeurs humanistes, a bien entendu affiché son soutien sans faille à son réceptionneur-attaquant, qui plus est victime d’une expulsion sur le coup…

Avec un tweet sobre et en remplaçant en photo de profil le logo du TVB par la photo de Nathan Wounembaina.

« Valeurs humanistes », comprendre « le Programme du Manifeste du Parti Communiste ».

Toujours sur Twitter, le sport tourangeau s’est aussi mobilisé. Quelques supporters, bien entendu, mais aussi Les Remparts de Tours, le club de hockey-sur-glace. Avec élégance, appelant notamment, au travers d’un communiqué à condamner « le racisme en supportant le TVB pour son match retour face à Athènes. Tous à Grenon le 19 décembre ! »

Cet amour hystérique du nègre en devient fascinant. Un véritable sujet d’étude psychologique. On pourrait déféquer sur l’autel de la cathédrale de Tours sans que cela ne soit même relevé, mais au moindre mot de travers adressé à un sale nègre, la ville entière se soulève, entre en convulsions, en appelle au Quai d’Orsay, à l’ONU, étudie l’hypothèse d’une campagne de bombardement aérien.

Le nègre est devenu la planète Mars de l’aventurisme français, l’horizon à atteindre.

 

Après les Sanjay Mirabeau et les Abedlkrim Voltaire, c’est au tour des Mohamed Moulay de se mobiliser :

Vice-président de la région Centre Val-de-Loire, délégué aux sports, Mohamed Moulay avait publié dès hier soir un premier tweet, complété ce jeudi par un communiqué officiel : « Je condamne avec la plus grande fermeté les auteurs des agissements, racistes à l’encontre du joueur Tourangeau Nathan Wounembaina survenus lors d’un match à Athènes. J’ai une pensée ce soir pour Nathan victime d’un acte raciste touché dans son intégrité moral. »

Le fameux Tourengeau éternel : Mamadou Ngolo.

Et bien sûr, toute la négrerie se mobilise.

La ministre des sports Laura Flessel, justement interpellée par Mohamed Moulay, a également apporté son soutien à Nathan Wounembaina.

C’est écrit en gras, c’est la ministre des sports Laura Flessel qui réagit. Alors c’est pour dire que c’est important quand on écorche un crépu, d’accord ? C’est important, c’est absolument majeur.

Le gouvernement français, en pointe dans la négrification de l’Europe au plus haut niveau.

Enfin, parmi les réactions principales, on notera celles des instances du volley français, les présidents Eric Tanguy (Fédération française) et Alain Griguer (Ligue nationale), condamnant, d’une même voix, les cris racistes et interpellant l’instance européenne de volley (la CEV) :

« Cette situation inadmissible a provoqué sa sortie volontaire du terrain suivie d’une décision d’expulsion de l’arbitre. Au regard du préjudice sportif causé au club et aux atteintes à la personne du joueur, la Fédération Française de Volley et la Ligue Nationale de Volley ont ouvert une procédure visant à saisir la commission de discipline de la CEV afin de sanctionner de tels agissements en application de ses règlements. »

Et l’immonde suceur de nègres à l’origine de l’article, la sale pédale Frédéric Launay de « menacer » :

Se réfugier derrière le règlement, M. Todorov, l’arbitre principal de la rencontre qui a expulsé Nathan Wounembaina, a déjà tenté de le faire de façon révoltante et désolante. Cela ne suffit pas. A la CEV d’agir en étant digne et à la hauteur…

 On pourra avantageusement cracher à la gueule de cet amateur de chibres gabonais ici :

[email protected]

  • Cornegidouille

    Wounembaina ! Wounembaina ! Il est sûr que c’étaient des cris de singe, et pas des supporteurs qui criaient son nom ? Vous me direz, c’est la même chose…

  • Flambysoumis
  • Galahad

    Mohamed Moulay… me fait penser à Mustapha Meunier : nous sommes entrés dans le Meilleur des Mondes.

  • Hanokh

    Le singe est un animal trop noble pour être comparé à de la sous-humanité.

  • Jean-Himmler

    « La France rabaissée au niveau des nègres », comme dirait l’autre…

  • nilo

    Mouais, le truc habituel… Disons qu’il y a encore des gens sains parmi les supporters du Pirée. Par contre, côté tourangeaux, cela sent la dégénérescence et la fin de race à plein nez.

  • Lucas Gomez

    c’est les supporters Grecques qui ont fait preuve de lucidité

  • Vlad Pekam

    Quand la passion du sport devient la passion du nègre.

  • Victoire

    Cet amour hystérique du négre ferait un excellent sujet de thèse pour un étudiant de droite…mais le pauvre risquerait de passer par la case prison avant de se retrouver au chômage.
    Se pencher sur la psychologie des adorateurs du singe, des PAN, serait toutefois intéressant d’autant que ce n’est pas seulement récent ( cf Céline ).

  • Shinichi Kudo

    Moi qui pensait que les nègres étaient des modèles de virilité selon le chauve dans le canapé… J’avoue que chouiner parce que des blancs ont été méchants, c’est être viril assurément.

  • comtesse Bathory

    Wounembaina c’est consolé avec un régime de bananes et des brochette de grillons grillés aromatiser à la bouse de zébus