Home / Décryptage / La France majoritairement afro-bougnoulisée d’ici 2060

La France majoritairement afro-bougnoulisée d’ici 2060

Breiz Atao
Démocratie Participative
30 décembre 2017

 

 

Le remplacement de la population autochtone de l’Hexagone par des masses du tiers-monde, majoritairement afro-musulmanes, est confirmée par des statistiques recoupées de l’INSEE.

C’est la démographe Michèle Tribalat – longtemps marginalisée au sein de l’INED par les communistes, à l’instar de Hervé Le Bras – qui en fait état dans un article détaillé d’Atlantico.

Extraits (source) :

Si l’on ajoute les deux générations (immigrés et enfants d’immigés), cela donne un total de 13,5 millions, soit 20,4 % de la population. On a donc un peu plus d’un habitant sur cinq d’origine étrangère sur deux générations en 2015. On aimerait, ce qui n’est pas bien difficile à faire, que l’Insee donne la même information sur la France métropolitaine, pour laquelle j’ai fait trois estimations plus anciennes (1986, 1999, 2011), ce qui permettrait de donner une idée de l’évolution. Si l’on ramène les chiffres de l’Insee à la France métropolitaine, on a, à peu près, 13,2 millions de personnes d’origine étrangère sur deux générations (soit 20,5 %), à comparer à 12,1 millions quatre ans plus tôt et 9,8 millions en 1999, soit 19,2 % en 2011 et 16,8 % en 1999. La population d’origine étrangère sur deux générations aurait donc augmenté de 9 % entre 2011 et 2015, contre 2,6 ‰ seulement pour les natifs au carré.

Ce premier constat appelle plusieurs remarques.

En premier lieu, toutes les personnes considérées comme immigrées – nées de parents nés à l’étranger – ne sont pas nécessairement d’origine extra-européenne. Un certain nombre d’entre eux proviennent d’autres pays européens.

Ces chiffres ensuite n’intègrent pas les 3ème et 4ème générations d’immigrés, une lacune importante. Ils ne comportent pas non plus les migrants extra-européens des possessions coloniales françaises des Antilles, de Polynésie ou de Nouvelle Calédonie et d’ailleurs.

En outre, les chiffres officiels, par nature réalisés avec l’aval du gouvernement, ont une fiabilité relative en raison de leur dimension politique.

8,5 millions de musulmans en France

L’expert des migrations Jean-Paul Gourévitch, moins réservé que son homologue Michèle Tribalat, a dressé un portrait assez net de la situation ethnique et religieuse de la démographie hexagonale. En 2016, il rapportait la présence en France de 8,5 millions de musulmans, pratiquants réguliers ou non (source). Soit 12% des 66 millions de personnes recensées dans le pays en 2016.

Sur ces 8,5 millions de musulmans, environ 4 millions forment le socle des pratiquants dont 150,000 adhéreraient à l’islam radical. Un chiffre à mettre en perspective avec les 19,000 activistes proches du djihadisme recensés par le gouvernement français (source).

Au moins 12 millions d’extra-Européens en France en 2017

Point important à rappeler : tous les migrants extra-européens ne sont pas musulmans même si ces derniers en représentent la majorité. Nombre de migrants extra-européens sont également des sub-sahariens ou, plus marginalement, des asiatiques. Il faut donc recouper les chiffres disponibles pour avoir un panorama de la démographie non blanche en France, qu’elle soit musulmane ou non.

Le nombre d’immigrés illégaux est évalué à 550,000 par Jean-Paul Gourévitch (source).

Il faut ajouter le nombre des migrants de l’intérieur. En 2008, Jean-Paul Gourévitch évaluait entre 700,000 et 900,000 les migrants allogènes des DOM-TOM en métropole (source).

Le nombre d’Asiatiques établis en France est généralement évalué à 1 million (source).

Le nombre de migrants d’Afrique Noire non-musulmans – chrétiens ou animistes – est difficilement chiffrable même si le nombre de noirs était évalué, toutes origines confondues, à 3 millions en 2008 par Jean-Paul Gourévitch.

La France compte donc au moins 11 millions d’extra-Européens dont 8,5 sont musulmans. Chiffre auquel il faut encore ajouter les subsahariens non-musulmans dont le nombre peut se situer entre 1 et 2 millions.

L’augmentation de la population française exclusivement due à l’immigration

La question que les lecteurs se poseront a trait à l’évolution future de la composition raciale du peuplement de l’Hexagone.

C’est bel et bien l’immigration qui explique la croissance de la démographie française, laquelle est passée de 50 millions en 1970 à 67 millions en 2017 – malgré un taux de natalité officiel inférieur à 2, soit celui du simple maintien de la population.

Puisque l’on sait qu’au début des années 70, la France comptait 1,3 millions d’extra-Européens en France (source) – ce qui était déjà énorme – on peut estimer que l’essentiel des 17 millions d’habitants supplémentaires qu’a reçu la France depuis 1975 sont d’origine immigrée dont une large part – les 12 millions d’extra-Européens précités – forment la majorité.

Une fois cette composition raciale à l’esprit, on comprend que le dynamisme français repose essentiellement sur le natalisme des populations non-blanches.

C’est le dépistage de la drépanocytose chez les nouveaux-nés en France qui en offre la meilleure indication. Celui-ci, limité aux asiatiques, africains et orientaux donne une idée assez précise du futur racial de la France.

En 2016, près de 40% du total des naissances en France était d’origine extra-européenne. Cela représente 300,000 des 776,000 naissances qui ont été recensées en France (source).Tous les 3 ans, c’est donc près d’un million d’extra-Européens supplémentaires qui naissent en France quand le nombre de naissances européennes s’érode.

30 millions d’extra-Européens en France en 2050

Quatre facteurs permettent d’avoir une idée des évolutions futures.

Premièrement, l’intensification de l’immigration extra-européenne, avec par exemple plus de 400,000 visas délivrés pour la seule Algérie depuis plusieurs années (source). Ce à quoi il faut ajouter l’immigration illégale.

Deuxièmement, la faible natalité des autochtones qui permet, en termes relatifs, à la natalité non-blanche de croître proportionnellement.

Troisièmement, le dynamisme démographique africain, maghrébin et turc en France.

Quatrième, le départ des jeunes autochtones évalués à 86,000 par an (source). Une réalité d’autant plus dramatique qu’ils sont qualifiés et formés tandis que les nouveaux venus ne le sont pas.

Sur la base des chiffres actuels, la France voit donc le nombre d’immigrés ou d’individus d’origine immigrés extra-européens augmenter de 600,000 environ par an quand, dans le même temps, le nombre de Français européens, notamment les jeunes, baisse de près de 90,000 par an.

Sur dix ans, la France accueille 6 millions d’extra-Européens quand elle perd environ 900,000 Français de souche européenne.

Dans 30 ans, au rythme actuel, la France de 2047 devrait compter  30 millions d’extra-Européens – 18 millions en plus des 12 millions actuels – pour 52 millions de Français de souche européenne. Ces derniers étant passés de 55 millions à 52 millions en raison de l’émigration blanche.

Soit 36% du total.

Pour ceux qui douteraient de cette possibilité, rappelons que sur 40 ans – entre 1975 et 2015 – le nombre d’extra-Européens est passé de 1,3 à 12 millions.

21 millions de musulmans d’ici 2047

Sur cette base, la France devrait être peuplée par 21 millions de musulmans, soit un peu plus du double de leur nombre actuel.

Virtuellement, la France serait à majorité non-blanche d’ici à 2067 – 42 millions d’extra-Européens pour 42 millions de Français de souche européenne – et musulmane 30 ans plus tard, en sachant que leur nombre augmenterait de 4 millions tous les dix ans entre 2067 et 2097 et qu’ils seraient près de 30 millions dès 2067.

Ces projections se basent bien sûr sur les tendances actuelles, tendances qui sont par définition changeantes. Mais la démographique africaine et musulmane, au 21ème siècle, ira en augmentant considérablement avec 4 milliards d’Africains d’ici à 2050. C’est donc l’attitude des Européens et du gouvernement français qui décidera de la suite.

  • Pilchards harengs
  • Jean Bernard Kevin

    L’afro-bougnoulisation de la fille aînée de l’Église Catholique sera accompagnée par l’instauration du califat de la Francie. À l’heure actuelle, Charles Martel et Eudes d’Aquitaine doivent se retourner dans leurs tombes. Que de la joie et du bonheur!

    الله أكبر و لله الحمد

  • Kebab Remover
  • Saint_Sida

    Désolé mais on est déjà en 2047…

  • renardx12

    ça fait peur

  • ZetaZeroAlfa

    Un peu déçu de voir que vous gobez ces chiffres sous-estimés. 12 millions c’est plus le nombre de maghrebins en France en 2017.

  • Juste le blanc

    Un des articles les plus intéressants et les plus aboutis d’une importance capitale pour tous les blancs…à lire absolument.

  • Hermann de Périgord

    Seule solution, la guerre vers 2022 !

  • William Detiege

    c’est elon musk avec des maracas ?

  • ptitpère

    Sauf erreur, on parle de 4.3 milliards d’Africains en 2100, et non pas en 2050. Pour le reste et ce serait trop long à développer mais je considère pour ma part ces tendances concernant le changement de population en France comme largement sous-estimées.

  • ptitpère

    Je ne pense pas qu’ils les gobent. Ils se basent juste sur les données officielles reprises par Tribalat pour établir des projections. Ca donne une idée, à minima, de ce qui nous attend.

  • Saint_Sida

    Ou trouver leurs successeurs et se manifester !

  • genre el enfoiro

    le cancer nègre

  • Probablement plus vers 2040.
    Et cela en comptant les vieillards blancs à l’article de la mort pourrissant en maison de retraite, etc.

    A propos, 2022 c’est là que les blancs vont passer sous les 50% de naissances.
    Si ça n’a pas pété avant, quand cette génération-là passera le bac, ça sera quelque chose.
    Il y a eu mai 1968, il y aura un mai 2040.

  • Je sais pas, demande au clergé catholique et au pape.

  • Feel BodyStyle

    seul contre 100 je les chasserais sans aucune difficulté.

  • Feel BodyStyle

    elon musk ?

  • Jean Buisson

    Il n’y a que deux choix qui se pose à l’occident; soit on se fait totalement négrifié et gouverné par des sales youtres, puis par la suite on se fait atomiser par les asiatiques ce qui aboutirai à une domination chinoise mondiale.
    Où alors se révolter contre les judéo-gauchiasses, ne pas commettre les mêmes erreurs que nos ancêtres en ce qui concerne les sous-races du tiers-monde ce qui aboutirai à un monde dominer par la race Blanche avec les Asiatiques en arrière-plan.
    https://uploads.disquscdn.com/images/5fb91124dc5af9beedaf63d4167abea2911cf8896a39ffad8e9c851dcddb2884.png
    (N’hésitez pas à apporter des informations supplémentaires pour cartographier le grand remplacement.)

  • Belenos

    Eudes d’Aquitaine avait mal démarré car marié sa fille a un bougnoule, et ça n’a pas suffit pour assurer sa protection, la fille s’est retrouvé envoyée dans un harem en bougnoulie.. donc Charles oK, mais Eudes.., mais d’accord sur le fonds ;=)

  • Florac le retour

    Nous (je) sommes un peu trop focalisés sur le grapillage des dernières miettes laissées par la génération du papy boom et de mai 68 pour aller faire briller de mille feux quelques mosquées. Tant pis pour nos gosses qui auront bien profité d’Hanouna, de Maître Gims et de Neymar avant de basculer dans un monde riche de diversité, d’amour et de paix qui va être celui des prochaines décennies.

  • nemon

    Je ne vois pas l’intérêt d’être un patriote dans un pays négro-bougnoulique.
    Brulez-moi ce pays.

  • Florac le retour

    Mon fils de 5 ans, voyant par hasard cette photo, me dit : « ça a l’air bon tout ça! ». Bravo!

  • 23bixente23

    Je suis d’accord, et convaincu que le nb de muzz à ce jour en France, en tenant compte de la petite minorité de con-vertis, est plus proche des 15 millions que des 8,5. Il n’y a qu’à se promener dans n’importe quel bled de France, sans avoir besoin d’aller dans des ghettos ethniques (« quartiers populaires ») et compter les gens que vous croisez. Même si tous les boukaks et nègres ne sont pas muzz et qu’il y a aussi malheureusement des Blancs con-vertis, vos constatations devraient vous faire pencher davantage vers les 15 que vers les 8…
    Et si on ajoute à cela les autres (non-muzz), les départs massifs de Blancs et leurs décès, l’arrivée chaque année de CPF par centaines de milliers + leur natalité de bonobos, on arrive effectivement à des conclusions très inquiétantes pour l’avenir des pays d’Europe (de l’ouest, au minimum)…

  • Jérémy Harlock
  • Clément

    Je ne peux pas croire que sur toute l’Île-de-France, trois naissances sur quatre seraient déjà des négrillons ou assimilés. D’après un article internet de l’imMonde, certaines maternités franciliennes pratiqueraient le dépistage systématique de la drépanocytose sur les nouveaux nés sans se soucier de l’origine ethnique des parents, ce qui pourrait expliquer – en partie – ces chiffres délirants là-bas.
    Pas de quoi se réjouir non plus puisque ça ne change pas grand chose du constat sur le fond 🙁

  • Hanokh

    La plupart des gens ne se sentent pas concernés par ces dates lointaines. Ils se disent que d’ici là ils seront morts. Ils espèrent finir leur vie tranquille et que rien de grave n’arrivera avant.

    Les révolutions sont faites par une minorité de fanatiques. Le seuil critique pour amorcer et remporter une révolution est de cinq pourcents de la population. Les métèques la feront bientôt, car ils contrôlent la rue. La logistique sera fortement perturbée ce qui provoquera un effondrement de l’économie.

    Beaucoup des pseudo-élites métèques juives et blanches dégénérées fuiront à l’étranger.

    Ensuite les blancs n’auront plus aucune entrave pour déchaîner leur force afin que l’ordre règne en maître sur le continent européen. Pour l’instant, dans nos rangs il faut former des cadres et agir au niveau métapolitique afin que le moment venu nous soyons les aiguillons du peuple en furie.

  • Godïk le Boiteux

    Tout est bon pour noyer les stats raciales.

  • comtesse Bathory

    يجب علينا أن نحرق كل العرب في فرنسا ومعهم جميع اليساريين من القرف https://uploads.disquscdn.com/images/44eaf4cb4227778735471ad2d48dda33bef6908220cdbd6a3f88fa64627bcffe.png

  • Jérémy Harlock

    Evidemment que beaucoup n’en ont rien à foutre. QU’ils aient des gosses ou non, d’ailleurs. Tant que ça touche les autres et pas eux. Ils prennent tout à la légère tel des enculés d’égoïstes. Et ce même en étant confrontés à l’évidence avec internet qui permet de voir la vérité. Aucune circonstance atténuante à avoir envers eux. Et en plus ils jouent les faux rebelles en se ralliant à mélenchon et alexis corbières, les danton et roberspierre de pacotille.