Home / Guerre raciale / « Photographe de mode », le sale crouille marocain Salim Berrada violait les Blanches à la chaîne

« Photographe de mode », le sale crouille marocain Salim Berrada violait les Blanches à la chaîne

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
12 janvier 2018

« Ji vi fère de toi oun star ! »

LCI :

On savait le photographe de mode Salim B. visé par treize plaintes de femmes pour viols, agressions sexuelles et atteintes sexuelles. Mais le dossier s’est encore étoffé depuis le printemps 2017, date à laquelle l’affaire a fait la une des journaux. Ainsi, le photographe de 32 ans se retrouve, d’après un réquisitoire supplétif datant de l’été dernier, mis en examen pour viols, agressions sexuelles et atteintes sexuelles suite à quinze plaintes, selon nos informations. Il est également placé sous le statut de témoin assisté dans le cadre de deux autres plaintes. Ce qui porte, à date, le nombre de plaignantes, dans cette affaire, à dix-sept. Les dernières plaintes portent sur des faits de viols et d’agression sexuelle survenus entre avril 2015 et mai 2016.

Ce dossier tentaculaire émerge courant mai 2015. C’est à ce moment-là qu’est déposée la première plainte à l’encontre de Salim B., pour des faits de viols commis le 7 janvier de la même année sur une jeune femme alors âgée de 23 ans, étudiante américaine, lors d’une séance photo alcoolisée. Par la suite, d’autres plaintes sont déposées coup sur coup : en février, en mai puis en octobre 2016, trois femmes, apprenties mannequin, comédiennes ou étudiantes, relatent auprès de la police des faits similaires.

Car le mode opératoire du violeur présumé ne semble jamais varier : présent sur les réseaux sociaux, le photographe contacte ou est approché directement par des jeunes femmes, auxquelles il propose de passer dans son studio, situé dans le 20e arrondissement de Paris, pour un « shooting », avec de la musique et un peu d’alcool. Les plaignantes assurent que, une fois sur place, alors qu’elles ont ingéré de l’alcool fort, elles sont embrassées et touchées par le photographe malgré leurs protestations.  L’une assure qu’elle s’est sentie obligée de lui pratiquer une fellation, une autre rapporte avoir subi un cunnilingus alors qu’elle repoussait ses avances. Une jeune femme explique aussi dans sa plainte avoir simulé un orgasme face au photographe qui se masturbait dans la cuisine, afin de quitter le studio plus rapidement.

Bougnoule confirmed.

  • nemon

    Le bougnoule est chez lui maintenant. C’est aux blancs de s’adapter starfoulila.

  • Antiboucaques

    PAB confirmed too! Une lui suce la bite, l’autre lui écarte les cuisses… Ces putains sont plus ou moins consentantes jusqu’à ce que certaines portent plainte, alors d’un coup c’est #metoo #balancetonporc pour se poser en victime sur les (((réseaux sociaux)))

  • Hermann de Périgord

    C’est un peu facile de venir se plaindre d’un homme après l’avoir sucé et s’être fait lécher. Moi chaque fois qu’un pédé m’a fait des propositions ce fut un non catégorique et fin de l’histoire !

  • Xavier

    Tout à fait d’accord. Comme avec Weinstein, donnez-leur un Oscar et la célébrité et elles fermeront leur gueule. Le milieu du mannequinat doit être jovial.

  • Aristote Le Blanc

    Les gauchistes se plaignent ?
    Le Marxiste nord Coréen Alain Soral dira « Elles font le jeu des sionistes et du choc des civilisations »

    Elles sont gauchistes, elles pourraient faire un effort quand-même, je trouve cela très raciste qu’elles osent se refuser aux « anti-machos » à gros QI de la diversité.

    Nous n’avons pas le droit de vouloir préserver notre ethnie et elles s’opposent en ce sens à la majorité des Français, donc elles n’ont pas à préserver leur cul de gauchiasses dont la majorité des Français se moquent éperdument.

    Être une minorité de gauchistes et imposer des gens à la majorité c’est du despotisme, si en plus les mêmes ne veulent pas partager leur cul avec l’occupant Africain là c’est du racisme et de la pingrerie.

    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/02/5/1515770432-communism-2-1.jpg

  • Noel Le Pen

    C’est amusant cette différence entre leurs discours « on baise vos femmes » , « les blanches kiffent les rebeux » et la réalité de leurs viols.

  • Eudes

    Défiler avec les jambes arquées, c’est plus difficile, mais ces chaudasses savent à quoi elles s’exposent et doivent assumer.

  • democrate novice

    ‘obligée de lui pratiquer une fellation’
    donc il leur a cassé les dents , je presume……

  • Shinichi Kudo

    Un bougnoule reste toujours un bougnoule, qu’on lui mette un costard ou une tenue de pédé artiste photo.
    Les gens ne comprendront que quand ce seront leurs propres filles, femmes, cousines qui se feront violer par ces rats.

  • Celine L

    On espère que grâce au tas de poufiasses médiatiques qui ont donné leur accord pour être violées, ce grave garçon et sa team de consanguins ne seront plus poursuivis pour donner des orgasmes « aux putes Blanches ».

  • NicolasD

    Les putes à crouilles restent quand même très nombreuses dans ce pays malheureusement.

  • Patriote 44
  • Patriote 44

    Ila pozi déziliktrod sur son servo pour kontroler sémouvman w’allah

  • Tictactictactictac…

    À partir de quand y’a t’il viol sur une sale pute?

  • Godïk le Boiteux

    Effectivement. Pour commencer, on ne monte pas seul avec un bougnoule dans un studio.

  • kamembert

    Largement moins que les PAN.

  • Le Dernier Terroir

    Une belle bande d’amis qui d’un coup sont plus trop amis.
    Qu’ils aillent tous se faire mettre, et loin d’ici de préference.