Home / Monde / Ukraine : L’assassin du Christ à face de porc qui contrôle le pays menace la Pologne

Ukraine : L’assassin du Christ à face de porc qui contrôle le pays menace la Pologne

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
03 février 2018

Voilà comment ça marche.

The Times of Israel :

Le président ukrainien Petro Porochenko a protesté jeudi contre l’adoption en Pologne d’une loi « inacceptable » qui vise à défendre l’image du pays et permet notamment de poursuivre de ceux qui nient les crimes des nationalistes ukrainiens commis entre 1925 et 1950.

« Je suis profondément préoccupé » par la loi votée par le Sénat polonais, a écrit sur sa page Facebook M. Porochenko en dénonçant des dispositions « absolument biaisées et catégoriquement inacceptables ».

Voté dans la nuit de mercredi à jeudi, ce texte controversé a provoqué la colère d’Israël en raison de son volet sur la Shoah, punissant ceux qui attribuent « à la nation ou à l’Etat polonais » des crimes commis par les nazis allemands en Pologne occupée.

Pour la Pologne, l’Ukraine est un allié majeur. La Pologne a accueilli un million d’Ukrainiens depuis 2014 et pour ce pays l’Ukraine se situe dans sa zone d’influence historique.

Il n’y a donc aucune raison pour que des tensions éclatent entre les deux états, surtout que les deux sont antirusses.

C’est là que les juifs entrent en scène.

Les intérêts des nations sont subordonnés aux intérêts des juifs qui les dominent. A la minute où l’une d’entre elles fait un faux pas aux yeux des juifs, toutes les autres sous leur domination sont immédiatement lâchées contre elle.

Le juif Poroshenko a donc obéit aux ordres de sa tribu.

Je rappelle que les Polonais n’ont pas entrepris de remettre en cause la version officielle sur les 6 milliards de juifs génocidés par les Nazis entre 1932 et 1947, mais, au contraire, de rajouter une couche de culpabilisation de l’Allemagne en se posant en victimes, à équivalence avec les juifs.

Mais c’est déjà du « négationnisme ».

Cependant, les juifs ne peuvent pas s’empêcher d’être des juifs. Les juifs ne se connaissent aucune espèce de limite.

Et désormais, ce qui était censé être une nouvelle couche d’antinazisme s’est muté en antisémitisme rabique en Pologne.

L’antisémitisme ne cesse jamais parce que le juif ne change jamais.

  • Pilchards harengs
  • Victor
  • Frank Bord

    Faut faire ça, version facho !

  • Frank Bord

    C’est pas Amalek à gauche ?

  • Aristote Le Blanc

    @frankbord:disqus
    Lisez ce à quoi correspond ce nom :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Amalek

    « Il est le chef des Amalécites, une tribu de nomades qui attaque les Hébreux dans le désert du Sinaï immédiatement après l’Exode d’Égypte.

    Dans le premier livre de Samuel, le roi Saül épargne Agag après avoir exterminé tous les Amalécites, et désobéit ainsi à l’ordre divin transmis par le prophète Samuel. Cette erreur lui coûte son trône. Dans le livre d’Esther, les exilés du premier Temple pâtissent des volontés génocidaires d’Haman, fils de Hamedata, descendant d’Agag, roi des Amalécites.

    Dans le judaïsme, les Amalécites représentent l’ennemi archétypal des Juifs. Certains considèrent qu’Hitler est un descendant d’Amalek, et bien d’autres figures antisémites, dont le fantasme est d’annihiler le peuple juif. »
    _______

    C’est du flan, depuis au moins 1973 les juifs et les arabes sont les plus grands amis de la planète.
    Mais on peut remonter plus loin encore, quand les muz se lançaient à la conquête de l’Espagne, les juifs leur ouvraient les portes.

    La blague d’Is-Rat-Hell et la grande résistance arabe est à crever de rire, entouré de pays arabes israël n’aurait pas tenu dix ans s’ils n’étaient pas factuellement les meilleurs amis du monde.