Home / Les dernières actualités / Marie Debray : Un cas d’école sur la façon dont la juiverie utilise les putes à nègres comme arme de propagande contre les Blancs

Marie Debray : Un cas d’école sur la façon dont la juiverie utilise les putes à nègres comme arme de propagande contre les Blancs

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
08 février 2018

 

Mais pourquoi Jacques Jakubowicz alias « Jacky » faisait-il la promotion du livre « Ma chatte, Lettre à Booba » ?

Nous disposons d’un cas assez représentatif du problème psychiatrique communément décrit sous le terme scientifique  de « pute à nègre ».

Il s’agit de la nièce de Régis Debray, un coco recruté par le KGB qui a balancé Che Guevara en Bolivie.

Dans son bouquin « Ma chatte, lettre à Booba », on peut voir les manifestations de cette pathologie freudo-marxiste sur fond de haine de soi propre aux féministes.

Résumons : le plaisir de se souiller et de se rabaisser pour assouvir sa soif d’autodestruction.

Vous comprenez donc qu’il s’agit d’un comportement « bestial » qui loin de vouloir réprimer la masculinité, recherche au contraire la sauvagerie la plus exacerbée.

Les éditions Grasset étaient intéressées par l’aspect le plus avilissant du truc.

Pourquoi diable ces éditions pourraient-elles vouloir répandre des histoires de Blanches souillées par des nègres ?

Qui donc gère les Editions Grasset ?

« Olivier Nora ».

Qui est-ce ?

La République des Lettres :

Olivier Nora est né le 27 février 1960 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) dans une famille d’éditeurs. Son père, Simon Nora, Inspecteur général des finances proche de Pierre Mendès-France et de Jean-Jacques Servan-Schreiber, deviendra dans les années ’70 directeur de cabinet de Jacques Chaban-Delmas à Matignon et Secrétaire général des éditions Hachette. Son oncle, l’historien Pierre Nora, membre de l’Académie française, fondera de son côté la revue Le Débat et dirigera la Bibliothèque des Sciences humaines de Gallimard.

Et ce fameux Simon Nora ?

Wikipédia :

Juif ashkénaze, frère de l’historien Pierre Nora, il participe à la Résistance dès 1942 dans le Jura puis dans le Vercors.

Ah.

Marie Debray, lorsqu’elle évoque ce qu’il faut faire pour « gravir les échelons », ne parle pas sincèrement du « monde blanc ». Elle parle en réalité du monde ashkénaze, celui de l’édition et de Saint-Germain des Prés, le ghetto polonais qui gouverne Paris.

La Bretonne des Carpathes Catherine Schwaab nous en donne un aperçu.

Marie Debray est certes un cas psychiatrique.

Mais cela ne change rien au problème de fond : les putes à nègres exhibées par les juifs servent leurs desseins pour nous briser psychologiquement.

Toujours, dans l’ombre, on retrouve les mêmes conjurés.

Et comme Marie Debray, soucieuse de pouvoir bouffer, redoute le pouvoir juif, elle se rabat sur « le monde blanc occidental » en guise d’exutoire. Ce qui n’est évidemment pas de nature à remettre en cause l’ordre juif établi puisque ce dernier repose, précisément, sur la destruction du monde occidental blanc.

C’est ici que l’on retrouve l’art consommé du juif pour la manipulation psychologique de sa victime, laquelle croyant s’émanciper en se révoltant ne fait en réalité que renforcer davantage son aliénation au profit de son bourreau.

Exactement comme Dieudonné en son temps.

Pour que Marie Debray puisse sérieusement commencer un travail de reconstruction, elle doit avoir le courage de nommer le problème : le juif.

[email protected]

  • Steven
  • Dante Onfion

    Il eût fallu que ce soit cette pute à nègre qui soit découpée, bouffée et dispersée plutôt que la jeune italienne de 18 ans.
    Allez Marie, va jusqu’au bout de ton combat contre le « patriarcat blanc » et sert de poulet pour un rite shamanique.

  • renardx12

    Ah !

  • Pepenochet

    Il ne comprend pas, personne ne veut l’aider, c’est pourtant simple, ce site est révolutionnaire, tous les médias le connaissent mais personne ne veut en parler de peur de l’explosion d’audience et du succès que ça provoquerait. Leur meilleure arme concernant ce site c’est le silence, pour l’instant…

  • Démocrate Balladurien

    Il invoque la « démocratie », sans autre épithète, mais n’a pas compris qu’il y a une hiérarchie, et sa bêtise le prend au dépourvu, le laisse seul avec son anus face à la marche irrésistible de la citoyenneté participative. https://uploads.disquscdn.com/images/c45ee56e986f57f3b0ff7f9eaa9afe79535fe037b1f55e9dc9929fba5358de26.jpg

  • Vlad Pekam

    Je serais pas aussi optimiste que toi. Par ce qu’entre celles qui sont en conflit avec leur père , celles qui n’ont pas eu de père , celles qui haîssent le mâle blanc , ça en fait des putes à nègre. Elles sont pas toutes pratiquantes assidues , mais ça revient au même.

  • Vlad Pekam

    T’inquiète pas , pour le blanc il y a un (((berg-stein-witz-sky))) qui produit du porno afin de palier au fait que les gonzesses soient toutes devenues tarées.

    Ils ont pensé à tout , d’autant qu’il y a moyen de faire un bon bénéfice.

  • Tonton Donald

    De jour en jour, derrière de la décadence que connais le monde blanc, une silhouette se dessine de plus en plus nettement, le juif.
    « On vous signe demain si vous nous racontez comment vous avez sucez booba »
    « Les femmes et les noirs ont un ennemi commun, il s’agit du patriarcat blanc »
    Sale juif; sale juif, sale juif. Le sujet des races qui est un sujet absolument interdit est soudain toléré si il s’agit de prendre faite et cause pour la négraille.

    Imaginez si cette épave de Marie Debray avait vu le problème sous un autre angle :
    « Tous les blancs ont un ennemi commun, il s’agit du juif »
    (Ce qui m’aurait mis d’accord avec elle pour le coup)

    Pas sur que le livre soit disponible.

  • Angry Redneck

    On interdit des ouvrages du grand Céline mais on édite le roman grossier d’une vulgaire prostituée faisant l’apologie du sexe avec des animaux. La littérature française va bon train dites moi….

  • Pauline Seltan

    Au moins c’est clair, elle dit elle-même que son ennemi est le blanc.
    Elle voit l’autre loque de Booba comme un opprimé alors qu’il n’existe que par la bourgeoisie qui l’a promu.
    Son féminisme n’est que le cache sexe de sa haine des blancs, au vu de ce qu’est Booba..

  • RoueSolaire
  • RoueSolaire
  • Honneur à Fenet

    booba, métis avec une mère juive.
    Vraiment partout…

  • marine PINEL

    quand j’étais au lycée elles se massaient devant le portail avec qui son gnoule qui son nègre, je disais comme ça a voix haute d’une traite pouledebic personne n’y a jamais rien comprit, une preuve de plus que les vrais dingues se croient normaux

  • Tictactictactictac…

    Je plains franchement les jeunes français, j’aurais 15 ans aujourd’hui je me ferais massacrer, peut être même par mes compatriotes, de mon temps dans mon collège y’avait qu’un nègre, c’était notre mascotte et il fermait bien sa gueule.

    A part pour bouffer une banane de temps en temps.

  • Pilchards harengs

    « Pour que Marie Debray puisse sérieusement commencer un travail de reconstruction, elle doit avoir le courage de nommer le problème : le juif. »

    https://kek.gg/i/3tRd2z.png

    Mon petit doigt me susurre à l’oreille que ça s’annonce délicat.

  • Aristote Le Blanc
  • Aristote Le Blanc
  • Aristote Le Blanc

    SHALOM ALAYKOUM depuis 1961 l’alliance claire des bougnoules et des youpins pour la destruction de la race blanche.

    1973 opération concertée des youpins et des bougnoules pour la destruction des Français (loi juive Rothschild-Giscard + chantage de l’OPEP + rapprochement familial de la juive Simone Veil)

    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/06/4/1518106070-david-touitou-anti-france-copie-copie.jpg

    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/06/4/1518106072-492641houriabouteldja1.jpg

    Quand on déclare la guerre, il ne faut surtout pas chialer en cas de riposte le moment venu, cette fois-ci il n’y aura pas de trains, on fera ça façon multiculturelle, façon muz et Syrie.
    Les youpins ont tellement voulu nous bougnouliser qu’ils ne pourront pas nous le reprocher !

  • Aristote Le Blanc

    @honneurfenet:disqus
    Sans aucune intention de vulgarité gratuite :
    Booba est-il un « métisse » ou un bâtard judéo-négre de provenance douteuse?
    La différence est énorme…Quoi-que, pas tant que cela in fine… ^^

  • Kurgan Löns
  • Charles Ingalls

    Je ne retrouve pas le post sur sa page… il a certainement du se consoler en se tapant un jeune guadeloupéen en manque d’euros

  • Kubi

    Quelle belle plume, cette pute-à-prête-plume!
    C’est fort dommage qu’un tel histrion lui pète le fion, la souillant de sa sale décoction bien profond.
    Belle Marie Debray au tendre clitoris, assume ton mauvais goût et va mourir seule à Gavrinis.
    Tu vulve à l’odeur douce-aigre, ne plaira plus jamais qu’au vit naigre.

  • Vlad Pekam

    J’ai quitté le lycée il y a 5 ans , donc c’est pas bien vieux. Les mecs s’en foutent , la plupart rigolent aux blagues racistes et si ils ont quoi que ce soit à redire je pouvais me défendre physiquement.

    Mais les gonzesses elles savaient que j’allais pas leur foutre une tarte , alors elles faisaient tous les coups de putes possibles. C’était vicieux , c’était du chantage pour m’isoler , des dénonciations aux profs cocos qui du coup me détestaient.

    Enfin bon , j’aurais bien rigolé quand même , et dans un environnement plein de diversité j’aurais pas agit comme ça.

  • Honneur à Fenet

    On l’a accusé d’être juif car ça mère l’était mais lui a toujours prétendu être musulman comme son père. faut comprendre qu’assumer d’être juif ne serais pas bien vu auprès de son public. Les références dans certaine de ses chansons contre l’antisémitisme ou des paroles tels que « on se vengera de l’esclavage et de la Shoah » vont dans le sens de ses origines youpines, l’esclavage est récurrent chez les rappeur mais la Shoah et la défense des juifs beaucoup moins.
    Donc oui nous avons affaire à un être racialement douteux

  • Abou Din Nouar

    La littérature ?
    Encore un mot dont le sens à dû glisser pendant qu’on dormait.
    Dans mon souvenir, la littérature c’était pas de la loghorée.

  • RoueSolaire

    Je répondais pas directement à l’article, juste pour montrer où se cache la propagande dans une des series pour gamin les plus populaire

  • Victoire

    Stendhal, Maupassant, Balzac, Hugo…c’est de la littérature et non Angot et toutes les putes à négres qui écrivent leurs saloperies comme on vomit, ainsi que tous les juifs à la Marc Lévy qui polluent nos librairies.
    On peut trouver Bagatelles chez Omnia Veritas…certes, on peut le lire en PDF, mais c’est beaucoup plus plaisant de le lire à la vue de tous, dans les transports, dans un parc…

  • Victor