Home / Guerre raciale / « Boubacar, où es-tu ? » : à Villeneuve-la-Garenne, j’écrase des keufs

« Boubacar, où es-tu ? » : à Villeneuve-la-Garenne, j’écrase des keufs

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
09 février 2018

On a retrouvé Boubacar.

Le Parisien :

Villeneuve-la-Garenne, 26 janvier. Un motard de la police nationale ouvre le feu sur une voiture qui prend la fuite, à la sortie de l’autoroute A86. La scène, filmée, fait le tour des réseaux sociaux. Le conducteur, Boubacar, 19 ans, habite Villeneuve.

Il venait de prendre le volant abandonné par son copain Jordan, 26 ans, sans permis, qui refusait de s’arrêter à un contrôl

e de police. Et qui avait fini par sortir du véhicule en courant, avant d’être interpellé. Boubacar, qui quittait les lieux en voiture, été atteint par deux balles, à la hanche et au coude. Quinze jours après sa sortie de l’hôpital, il porte plainte contre le motard de la police.

Il a essayé de me tuer. Il n’avait pas à tirer. J’ai mis mon clignotant pour me rabattre. Il est venu vers moi avec son arme en criant « je vais te fumer ». J’ai pris peur et j’ai démarré. C’est humain. Et là, il a vidé son chargeur. On était en pleine journée, il aurait pu me tuer et toucher quelqu’un d’autre.

Ce sale flic blanc a essayé de se défendre.

Il faut l’arrêter.

  • charles killerbougn

    babacar chanson du youtre michel berger. Chanson prefere de toutes les putes a negres aux paroles evocatrice :
    « J’ai ton vie qui tape, qui cogne dans mon corps et dans ma tête « 

  • Aristote Le Blanc

    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/06/5/1518199984-boubacar-expert.jpg

    Pédagogiquement il faut se mettre au niveau de l’enfant ou de l’adolescent et parler le langage qu’il comprend, adopter les codes de son milieu socio-culturel.
    Nouvelles doctrines de l’éducation nationale. (pardonnez-moi) :
    -« Boubacar, hé négro, ferme ta grande gueule ! »

    Désolé, je répugne à être grossier c’est l’éducation nationale qui m’a tout appris.
    Ce sont les élèves et les consignes de la bougnoule Belkacem qui m’ont forcé à apprendre les codes bougnoules et nègres pour : « Comprendre et être compris, ne pas exclure par un langage trop prétentieux propice à créer une fracture culturelle donc de l’exclusion »

    Une forme de langage inclusif pour ne pas exclure le langage négro-bougnoule de la vie scolaire, « une chance pour la France » !

  • Aristote Le Blanc
  • Aristote Le Blanc

    Quand le youtre vous dit « Je m’en irai dormir dans le paradis blanc », vous êtes en droit de vous méfier ..
    Ben dormir chez les blancs c’est ce que ce sale youpin a fait toute sa vie, il ne s’est pas caché le blédard.

  • Pline l’Ancien
  • patrouille
  • patrouille

    We only kill black people .Nous tirons juste sur les Nigger https://www.youtube.com/watch?v=V06ZWN4C6Os

  • Alexandre Francheville

    8 grammes, pas 15 ^^

  • RoueSolaire
  • RoueSolaire

    Toujours de plus en plus drôle, continuez les gars

  • Aristote Le Blanc

    Exact bien vu !
    Désolé j’ai fait le montage en gardant en tête le 9 mm Remington..
    Merci d’avoir corrigé, il n’est jamais bon de reproduire les erreurs.

  • Alejandra de la Vega

     » J’ai ton vit ♪ qui tape ♫

    Qui cogne ♫ dans mon corps ♪ et dans ma tête ♪♫  »

    En effet, bel hommage à cette grande chanteuse qui fut donc l’inventeur de la bifle!

     » Je vis avec ton gros dard ♪♫ « 

  • Jehan Darc

    Le paradis blanc, c’était sûrement celui des rails de coke. Et puis, je ne le trouvais pas si Juif que ça. Dans « Ca balance pas mal à Paris » il a tout de même écrit « La Goldwyn-Meyer n’est plus la meilleure ». J’y vois une forme d’anti-sémitisme qui tendrait à rappeler les heures les plus sombres de l’Histoire et préparer la résurgence de la bête immonde.
    Blague à part, musicalement, j’aimais bien son travail. Je ne parle pas des paroles mais de la musique. On pourrait trouver cela minimaliste car il trouvait des accords avec peu d’amplitude. Cela ressemble à la techno d’aujourd’hui que font les d’jeunes à faire un tube en jouant sur deux, trois notes. Mais lui en a sorti pas mal et qui ont bien traversé le temps. Ca marche même mieux maintenant que quand il les avait sortis à l’époque. Comme « J’irai chanter pour ceux qui sont loin de chez eux » (là encore, rien que dans le titre, on voit qu’il veut chanter pour les immigrés ou les Juifs errants ?). Je me souviens que quand c’était sorti, cela n’avait pas bien marché et je ne crois même pas que c’était entré dans le top 50 ou alors cela n’avait pas décollé du fond alors que dans le même temps, vous aviez des titres sans intérêt qui se vendaient et qui ont très mal vieilli ensuite.
    On peut voir aussi dans ses compositions, davantage d’efficacité recherchée dans le but d’écrire un tube pour faire un tube, plutôt que de créer une oeuvre plus profonde mais j’aimais bien son travail. Je ne parle pas des paroles mais là, ce sont tous les paroliers qui sont à mettre dans le même sac, Juifs comme Goyim, ce n’est quasiment que du gaucho dans ce milieu. C’est du Lavilliers & co à pleurnicher sur les immigrés victimes du rwacisme des méchants fachos Blancs, lesquels ne vivent évidemment pas avec eux.

  • Honneur à Fenet

    l’antiracisme des années 80 ou la première étape du gauchisme mental

  • marine PINEL

    ça oui, chacun a voulu sortir la sienne: goldmerde renaud, etc c’était la mode ça faisait vendre….j’ai connu une personne ses parents avaient un carton rempli de cd et dvd les enfoirés achetés chaque années jamais déballés jamais regardés. Juste comme ça, pour faire sa « BA » par habitude….il a proposé de me les donner parce que ça emcombrait je les ai pris et j’ai laissé le carton près d’une benne sur un trottoir. Il est resté deux jours puis les éboueurs sont passés ramasser cette merde

  • marine PINEL

    pendant la seconde guerre mondiale nombre de juifs ont balancés des juifs histoire de faire croire qu’ils n’étaient pas juifs…pour moi ça ne prouve rien, ça ressemble a du sacha baron cohen ( le débile borat)

  • marine PINEL

    titre numero 1du top 50: la chanson pédophile de François Feldman « joy » l’hymne des amateurs( encore un juif??) de petites filles blanches. a vomir.