Home / Décryptage / L’avocat du rappeur nègre Kaaris, « le tueur d’Aryens », n’est autre que le juif Kaminski de la LICRA qui voulait écraser la Croatie coupable d’être « trop blanche »

L’avocat du rappeur nègre Kaaris, « le tueur d’Aryens », n’est autre que le juif Kaminski de la LICRA qui voulait écraser la Croatie coupable d’être « trop blanche »

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 août 2018

 

Voilà un nouveau cas à verser au dossier de la haine juive contre l’Occident.

Le rappeur nègre Kaaris, connu pour ses appels à l’assassinat des « Aryens » (dixit), est défendu par le juif David-Olivier Kaminski.

Cet hébreu n’est pas un inconnu : c’est le juif qui, à la tête de la LICRA Paris.

Il a récemment défrayé la chronique en faisant de la finale de la Coupe du Monde un symbole de la guerre raciale contre l’Europe voulue par les juifs.

Il avait appelé à écraser la Croatie au motif que sa sélection était encore trop blanche et pas assez judéo-négrifiée.

Observez comme la haine du juif demeure invariable, inaccessible à la moindre érosion : 73 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le youtre mijote dans son espoir de vengeance contre la nation des Oustachis.

Ce que ce juif a avoué lors de la finale de la Coupe du Monde, il le met en oeuvre en France, avec la même haine implacable.

Avec ses auxiliaires nègres, en l’occurrence Kaaris.