Home / Décryptage / 36% des Français favorables à l’abolition de la tyrannie juive qu’est la démocratie

36% des Français favorables à l’abolition de la tyrannie juive qu’est la démocratie

Captain Harlock
Démocratie Participative
11 juillet 2018

Les juifs sont inquiets, très inquiets. Le grigri négrificateur démocratique qu’ils tiennent entre leurs  mains voit ses pouvoirs de suggestion sérieusement diminuer en force.

Un de ces youpins se lamentait récemment sur le fait que 46% des 18-35 ans étaient déjà acquis à l’idée de foutre en l’air la démocratie ou, à tout le moins, de la laisser se faire bazarder.

Vous m’objecterez que sur ces 46%, une partie – disons 20% – est musulmane. Cela nous laisse un quart de jeunes Blancs vaccinés de la lèpre démocratique.

Ces 46%, qui demain seront 50 puis 60%, feront immanquablement s’effondrer cette république juive. Après tout, si par miracle l’arme de nivellement racial des juifs qu’est l’immigration arabo-nègre en vient à accoucher de la destruction de la démocratie qui la conditionne, la nouvelle est tout aussi bonne.

Il arrive que le Diable porte Pierre.

Le rejet de la démocratie juive touche d’autres segments de la population. Nous avons ainsi 49% des ouvriers acquis à l’idée qu’un régime autoritaire serait tout aussi valable que cette faribole hébraïque.

Cette étude nous indique que 58% des personnes qui touchent moins de 1200 euros par moins signeraient des deux mains pour la chute de ce système.

Contrairement à une idée reçue, les pauvres sont les plus ouverts au renversement de la démocratie au profit d’un régime guéri du virus anarcho-individualiste propagé par la juiverie et ses divers relais, maçonnerie en tête.

Autre indicateur : 44% des gens vivant dans des communes de moins de 2000 habitants estiment que la démocratie peut être remplacée par un régime autoritaire.

Additionnons les paramètres du terreau de l’anti-démocratisme : ouvriers, personnes à revenus faibles, habitants des communes rurales ou péri-urbaines, jeunes. Voilà ceux que nous devons mobiliser pour abattre la république juive en France.

Une lecture en négatif nous aide à comprendre qui est l’ennemi : la bourgeoisie urbaine des grandes métropoles, particulièrement les boomers.

Est-ce un mal, en y réfléchissant, si toutes ces hordes de nègres et d’arabes se mettent à semer le chaos dans ces grandes villes ?

En finir avec le cauchemar juif qu’est la démocratie

Cette histoire de « droite » et de « gauche » nous empoisonne. Elle nous enferme dans le même système. Être de la gauche ou de la droite de cette démocratie sémitique ne nous fait pas avancer d’un iota. Cette république judéo-maçonnique a usé de cet artifice pendant plus d’un siècle.

Ce qu’il nous faut, à la place, c’est un régime autoritaire, populaire et idéalement raciste. Ou, pour commencer, xénophobe.

C’est cette Gaule chevelue que ces juifs veulent détruire car ils savent que c’est de là que peut venir les bataillons de la révolution aryenne.

Est-ce un hasard si ces juifs, aidés de leurs laquais communistes, ventilent du nègre jusque dans les plus petites communes de France ? Non bien sûr. L’empoisonnement du sang planifié par les juifs et les démocrates n’est pas le fruit du hasard.

Il est vraiment crucial, à ce stade, de normaliser l’abolition de la démocratie en insistant sur son état de corruption généralisé.

Nous devons notamment systématiquement vanter les régimes autoritaires qui démontrent leur efficacité.