Home / Les dernières actualités / Allemagne : Un député de l’AfD qualifie à juste titre le fils de Boris Becker de « demi-nègre »

Allemagne : Un député de l’AfD qualifie à juste titre le fils de Boris Becker de « demi-nègre »

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
05 janvier 2018

 

Cela paraît en effet une description assez juste.

 

L’Allemagne se réveille.

The Times of Israel :

Noah Becker, le fils de l’ancien joueur de tennis allemand Boris Becker, veut porter plainte pour insulte raciste contre un député du parti d’extrême droite AfD qui l’a qualifié sur les réseaux sociaux de « petit demi-nègre », rapporte Bild mercredi.

Le jeune homme de 23 ans, fils de l’ex-champion resté très célèbre en Allemagne et de Barbara Becker, a pris cette décision en accord avec son père, poursuit le journal sur son site internet.

« J’ai été mandaté pour prendre immédiatement toutes les mesures juridiques contre Jens Maier, député du Bundestag, en raison de ce Tweet clairement raciste », a indiqué à Bild l’avocat de la famille Becker, Christian-Oliver Moser.

Jens Maier, ancien juge de Dresde (est) et élu député de l’Alternative pour l’Allemagne le 24 septembre, avait qualifié dans un tweet le jeune homme de « petit demi-nègre ». Le grand-père maternel du jeune homme est un noir américain.

Le message a depuis été effacé par Twitter et l’élu d’extrême droite a assuré au journal Bild qu’il n’était pas l’auteur de ce tweet posté sur son compte officiel par un collaborateur, selon lui.

C’est la deuxième fois en quelques jours que des députés de l’AfD suscitent une bronca avec des tweets racistes et xénophobes.

La députée et figure de premier plan du parti Beatrix von Storch a ainsi évoqué sur le même réseau social les « hordes d’hommes barbares, musulmans et violeurs » dans une référence explicite aux agressions racistes commises dans la nuit du Nouvel An il y a deux ans à Cologne (ouest) et attribuées à des migrants.

A l’issue des législatives de septembre, plus de 90 députés de l’AfD sont entrés à la chambre basse du Parlement, provoquant un choc considérable dans une Allemagne qui se voulait jusqu’ici une démocratie exemplaire en raison de son lourd passé nazi.

L’AfD joue sur une certaine défiance envers les responsables politiques des partis traditionnels et sur les inquiétudes, voire le rejet d’une partie de la population face au million de migrants arrivés depuis 2015 en Allemagne.

La presse juive qui parade alors qu’Israël vient de lancer la plus grande chasse au nègre de l’histoire sous la supervision directe de son gouvernement.

L’audace de Jehovah ne se dément jamais. Sa moralité est celle du crime organisé.

Ces juifs jugent « l’exemplarité » d’une « démocratie » au volume d’argent qu’ils peuvent lui extorquer. Pendant près de 70 ans, cette mafia a pu racketter 70 milliards de dollars à l’Allemagne.

Et si vous pensez que leur appétit connait une limite quelconque, vous vous trompez. Ils exigent maintenant que l’Allemagne passe à la caisse pour la juiverie algérienne !

The Times of Israel :

Robert Blum, 91 ans, assureur à la retraite, avait 14 ans et étudiait dans un collège d’Alger dans les années 40, quand il a été renvoyé de l’école parce qu’il était juif.

L’Algérie, alors sous le régime collaborationniste français de Vichy, introduisait une série de mesures antisémites, notamment la déchéance de la nationalité française, interdisait l’accès aux écoles publiques pour les enfants juifs, interdisait aux docteurs, avocats et pharmaciens juifs et autres professionnels d’exercer.

De manière plus marquée, le gouvernement allemand a reconnu la persécution des Juifs tunisiens et marocains mais cela n’a pas été le cas des Juifs algériens – même si le Maroc, la Tunisie et l’Algérie se sont trouvés sous le contrôle de Vichy de la même manière durant la Deuxième guerre mondiale.

La fameuse occupation allemande de l’Algérie et du Maroc.

Ils veulent même transformer les USA en entreprise de recouvrement.

The Times of Israel :

L’Organisation juive mondiale d’indemnisation a appelé le Sénat à adopter rapidement le projet de loi afin qu’il soit ratifié d’ici la fin de l’année civile.

« Avec cette mesure, les Etats-Unis pourront aider les survivants à recevoir un peu de justice pour la saisie brutale de leurs biens durant la Shoah » affirme Gideon Taylor, le président exécutif. « Il est temps désormais pour les pays, tant qu’il reste encore des survivants, de les indemniser ».

Quoiqu’il en soit, la juiverie internationale voit avec une inquiétude grandissante son étreinte sur le peuple allemand se défaire à la faveur de la montée du nationalisme et du reflux inexorable de la génération d’après-guerre, la plus stupide qui soit de l’histoire.

Pour les juifs, cela revient à une menace existentielle. Sans la naïveté du bétail goy d’Europe économiquement dominé par l’Allemagne, son pouvoir est réduit à néant.

C’est ce qui explique pourquoi cette même juiverie s’est autoproclamée avocate du dernier nègre envahissant les terres allemandes : pour s’adjoindre des auxiliaires dans son chantage sémitique. Il s’agit de continuer à empêcher l’âme allemande – et l’âme européenne – de renaître et de vivre.

Ce vampire ne reculera devant rien. Elle agitera des nègres et des musulmans partout et tout le temps pour son propre commerce.