Home / Les dernières actualités / Bulgarie : l’UE et les gauchistes hurlent au populisme après le meurtre d’une journaliste, oublient de réagir après la publication de l’identité musulmane du violeur

Bulgarie : l’UE et les gauchistes hurlent au populisme après le meurtre d’une journaliste, oublient de réagir après la publication de l’identité musulmane du violeur

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 octobre 2018

Héroïne des droits de l’homme le 9 octobre, sale blanche raciste le 10

Comme vous le savez, une lutte entre le bien démocratique et le mal populiste a lieu en Europe.

Et les fascistes sont prêts à tout.

RTBF :

Elle s’appelait Viktoria Marinova, elle avait 30 ans. Ce samedi soir, elle a été agressée sexuellement et tuée à Roussé, cinquième plus grande ville de Bulgarie. Son corps a été découvert dans un parc. La jeune femme a été frappée à la tête et étranglée.

« Son téléphone portable, ses clés de voiture, ses lunettes et une partie de ses vêtements ont disparu », a expliqué le procureur régional, Georgy Georgiev. Le magistrat a également précisé que les enquêteurs examinaient toutes les pistes liées tant à la vie personnelle que professionnelle de la jeune femme.

Viktoria Marinova travaillait pour la chaîne locale TVN. Elle était responsable administrative et présentatrice d’une émission d’actualités. Elle enquêtait sur des affaires de corruption.

Le représentant pour la liberté des médias à l’OSCE, Harlem Désir, s’est dit « choqué » par le meurtre d’une « journaliste d’investigation », appelant à une « enquête complète et rigoureuse », dans un message sur twitter.

Ignoble.

Seuls des Nazis et des néo-fa…

Une enquête globale sur l’assassinat a été ouverte. Le Premier ministre bulgare, Boyko Borisov, a suivi de très près l’enquête. Au cours des investigations, des échantillons d’ADN prélevés sur Victoria Marinova ont été examinés. Suite à l’analyse approfondie de ceux-ci, des suspects dont Severin Nadezhdov Krasimirov, résidant dans le quartier de Trakata, près du Danube, ces échantillons se sont révélés leur appartenir.

Krasimirov s’est enfui en Allemagne immédiatement après le meurtre. La police bulgare a contacté la police allemande, facilitant ainsi l’interpellation de Krasimirov. Le Procureur Général Sotir Tsatsarov a déclaré que « les études sur les échantillons d’ADN et de sang sont en cours à l’Institut des Sciences Judiciaires. Ils correspondent à ceux prélevés sur Victoria Marinova. Le suspect vit près du lieu du meurtre. Selon des témoins, il a bu de l’alcool toute la nuit. »

Ce Krasimirov se fait appeler de son nom turc Selaydin Remiksa sur Facebook.

Un activiste ultra-nationali…

Mai-mai-mai-mais…

La question qui se pose maintenant, c’est de savoir si l’ONU, la Commission Européenne, Reporters sans Frontières, la gauche européenne et tous les médias vont se mobiliser à chaque fois qu’une femme blanche se fait violer et assassiner par un musulman en Europe.

Je ne sais pas.

 

Cette journaliste est passée de héroïne des droits-de-l’homme à idiote utile des fascistes, tout ça après sa mort.

Pfouhhh…

Je m’incline devant la bonne foi et la hauteur morale de la presse judéo-communiste.