Home / Guerre raciale / Corse : un infidèle refuse de soigner une racisée intégralement voilée; il est menacé par un djihadiste armé

Corse : un infidèle refuse de soigner une racisée intégralement voilée; il est menacé par un djihadiste armé

Leutnant
Démocratie participative
08 septembre 2018

Nous attendons d’ici peu le communiqué officiel de Gilles Siméoni, président de la Région Corse, pour condamner avec force cette marque de xénophobie à l’égard de l’humanité migrante qui a vocation à être chez elle en Corse.

La Provence :

C’est une affaire délicate, qui a été révélée aujourd’hui vendredi par nos confrères de Via Stella.

Mercredi dernier, un professionnel

 de santé, installé sur la commune de Poggio Mezzana, a déposé plainte à la gendarmerie. Il assure avoir été menacé quelques heures plus tôt par un homme armé, alors qu’il se trouvait à son cabinet.

Selon lui, l’auteur de l’agression serait le mari d’une femme qu’il aurait éconduite deux jours plus tôt pour s’être présentée le visage voilé à une consultation.

Du côté du parquet on confirme qu’une plainte a bien été déposée et qu’une enquête pour « menaces avec armes » a été confiée à la brigade de gendarmerie de Penta-di-Casinca. Mais on se garde, pour l’heure, de toute déclaration relative aux faits.

D’ici peu, un Front de Libération de la Corse Islamique devrait être formé afin de libérer l’île des mécréants qui souillent la terre d’Allah le Très Miséricordieux.