Home / Les dernières actualités / Débauche de négritude pour « France-Pays Bas »

Débauche de négritude pour « France-Pays Bas »

Captain Harlock
Démocratie Participative
11 septembre 2018

 

Je ne vais pas prétendre que j’ai un scoop.

Mais je ne peux pas non plus faire totalement l’impasse sur le fait que la France, au plus haut niveau, tombe chaque semaine qui passe un peu plus au niveau des derniers nègres d’Afrique.

Le seul point véritablement positif qui pouvait subsister du football consistait à faire partie d’un groupe d’ultras et créer par ce biais un lien communautaire autour du club de sa ville ou de sa région.

Mais les seuls qui sont désormais autorisés par la police politique juive à le faire sont les arabes. Les Blancs doivent raser les murs, faute de quoi les juifs les font exclure des stades.

Certains se diront, « pourquoi parle-t-il encore des juifs alors qu’il est question d’ultras ? ».

La Licra est chargée par le gouvernement d’occupation juif de veiller à cette tâche spécifique.

C’est également pourquoi vous avez systématiquement un déferlement de propagande « contre le racisme ».

Ce qu’il faut comprendre comme l’interdiction pour les Blancs de s’affirmer pour eux-mêmes et d’accepter leur soumission aux juifs et à leurs auxiliaires allogènes.

Le gouvernement juif d’occupation ne s’est pas limité à des clips vidéos.

Il a méthodiquement mis en place des cellules en charge de suivre au plus près les différentes ligues pour promouvoir agressivement l’invasion de la France par le torrent africain et islamique. Le but était précisément d’empêcher la jeunesse blanche de se structurer de manière indépendante en anéantissant tout groupe identitaire pour le remplacer par des associations gigognes supervisées par le gouvernement.

Cela va si loin que même les plus petits clubs sont idéologiquement mis au pas par les juifs.

Lors de la révolte populaire à Chemnitz, les ultras locaux ont joué un rôle clef car ils représentent la seule forme d’organisation communautaire dont les Blancs peuvent disposer.

Les juifs pensaient avoir réussi.

Sauf que désormais, ils sont assiégés par les arabes et les nègres.

I24 :

L’Olympique de Marseille (OM) a de nouveau publié un tweet de soutien vendredi au groupe de supporters marseillais installés à Tel Aviv en Israël, après qu’un premier message a été retiré du réseau social suite à une multitude de réactions haineuses et antisémites.

Comme il est de coutume pour les clubs de football professionnels, l’OM avait envoyé jeudi un tweet de bienvenue à un nouveau club de supporters basé à Tel Aviv.

« La famille OM Nation continue de s’agrandir. Bienvenue à @OM_Tel Aviv », a écrit le club phocéen sur son compte officiel.

Mais l’enjouement s’est très vite dissipé et le tweet a été supprimé du compte de l’OM, quelques heures après avoir été commenté par une pluie d’insultes antisémites, selon Fiorenzo Pazzo, rédacteur sur le site unolympique.com.

Ils ont beau l’avoir à nouveau publié, les appels à liquider les juifs sont légions.

Et vous voyez cette vermine juive, habituellement occupée à éclater du bougnoule au F16, sortir son plus beau violon polonais pour jouer l’air de l’antiracisme.

Les arabes ne se laisseront pas virer des stades. Cela se terminerait dans le sang, ce que savent trop bien les autorités, aussi enjuivées soient-elles.

Les juifs vont devoir assister, impuissants, à la transformation de ces stades en katibas salafistes.

Une véritable question se pose pour les Blancs, celle de savoir quel sport collectif leur permet encore de se retrouver sans avoir à subir la répression judéo-gouvernementale.