Home / Décryptage / Désespérés face à la progression irrésistible des nationalistes en Europe, les Rothschild appellent à utiliser les nègres et les musulmans contre les Blancs

Désespérés face à la progression irrésistible des nationalistes en Europe, les Rothschild appellent à utiliser les nègres et les musulmans contre les Blancs

Captain Harlock
Démocratie participative
12 juin 2018

Il est bien difficile d’être un millionnaire juif de nos jours.

Jerusalem Post :

Il y a 20 ans, peu de gens en Europe voyaient dans les Rothschild comme des juifs. Le grand public les considérait comme des banquiers français et des philanthropes. « Rothschild était le nom d’une marque » déclare la Baronne Ariane de Rothschild au Jerusalem Post cette semaine.

La Baronne, qui dirige la Fondation Césarée d’Edmond de Rothschild et est une experte dans le secteur bancaire et financier, était en Israël pour l’inauguration du Mur de la Promenade des Croisées, à Césarée.

Elle a également reçu un Doctorat Honoraire du Haïfa Technion, en reconnaissance de son engagement pour rendre l’enseignement supérieur accessible à tous les jeunes israéliens, surtout ceux des minorités – particulièrement les femmes – qui pour des raisons économiques ne peuvent pas aller au delà d’une maîtrise dans le monde académique.

La baronesse a déclaré que l’internet croulait sous les théories conspirationnistes et les affirmations ouvertement haineuses en relation avec les Rothschild.

« L’antisémitisme en Europe suscite une grande inquiétude et peut être ressenti très fortement » a-t-elle déclaré. « Il y a beaucoup de pression et c’est un très gros problème. L’extrême-droite surgit partout. »

Une des solutions, a-t-elle suggéré, était d’aider les autres communautés. « L’ouverture aide à faire baisser la pression. » Les communautés juives d’Europe sont retranchées et cela n’aide pas à désamorcer la situation a-t-elle ajouté.

Bien qu’elle soutienne de nombreuses causes israéliennes et juives, la Baronne Ariane de Rothschild n’est pas juive. Elle n’est pas la première femme non-juive à se marier avec un Rothschild mais elle la seule qui ne s’est pas convertie au judaïsme.

« Je suis pris entre deux feux » dit-elle, notant comment les antisémites lui envoient des courriers haineux tandis que les ultra-Orthodoxes lui écrivent pour lui rappeler qu’elle n’est pas juive.

« Le niveau de haine des courriers est devenu très agressif » assure-t-elle.

Que cette femme ne soit pas juive n’y change rien : elle est mariée au juif Benjamin de Rothschild – spéculateur et actionnaire du journal judéo-gauchiste Slate.fr – avec lequel elle a engendré quatre petits Hébreux.

La stratégie juive est invariablement la même : former sous direction sémitique une coalition composée de tous les parasites raciaux ou sexuels à disposition afin de circonvenir le risque de révolution patriotique qui se terminerait par la chute de la juiverie financière.

Lancer un maximum de nègres, de tziganes, de mahométans contre les Blancs est la seule contre-mesure des juifs. Ils le savent et l’organisent en conséquence.