Home / Les dernières actualités / Enfin : l’Allemagne abandonne l’idée juive débile de censurer les croix gammées dans les jeux vidéos

Enfin : l’Allemagne abandonne l’idée juive débile de censurer les croix gammées dans les jeux vidéos

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 août 2018

Les jeux vidéos vont enfin être judenfrei.

20 Minutes :

C’est une grande première chez nos voisins d’outre-Rhin : les jeux vidéo commercialisés en Allemagne pourront désormais comporter des symboles et références aux nazis. A condition que leur présence n’ait pas d’objectif de propagande, comme l’a précisé l’autorité allemande de régulation des jeux vidéo (USK).

Jusqu’ici, les jeux vidéo devaient respecter un article du code pénal qui leur interdisait de montrer des symboles inconstitutionnels, notamment tout ce qui a trait à la période nazie – contrairement au cinéma ou à d’autres représentations culturelles.

Les croix gammées reproduites dans certains jeux comportant de nombreux personnages nazis, à l’instar de Call of Duty ou de Wolfenstein II: The New Colossus, étaient ainsi transformées en triangle dans la version germanique du jeu.

L’USK n’envisage cependant pas d’autorisation générale et donnera son accord au cas par cas pour savoir si la présence de tels symboles dans un jeu est « socialement appropriée ».

« En raison du changement de la conception juridique, des jeux qui passent en revue de manière critique les événements passés, peuvent se voir attribuer une approbation pour la première fois. Cette autorisation existe depuis longtemps pour les films, et à juste titre aujourd’hui aussi pour les jeux vidéo qui jouissent d’une liberté artistique », explique la représentante de l’institution, Elisabeth Secker.

Voilà une excellente nouvelle.

Après des années de discrimination, la lutte contre les préjugés à l’endroit des Nazis a fait un pas symbolique.

Souvent, les jeux vidéos bannissent la Swastika simplement parce qu’ils sont vendus dans toute l’UE en même temps et les producteurs ne veulent pas perdre de temps en réalisant une version nazi-friendly et une version fiotte pour l’Allemagne.

Donc vous avez ces trucs absolument horribles ou historiquement faux.

Comme dans Call of Duty.

Ou Wolfenstein.

Ou Flight Simulator.

Il n’y a rien de plus frustrant que d’être privés par les juifs du truc cool qui fait que ces jeux sont réalistes.

Et donc, à chaque fois qu’il y a une swastika mutilée, on pense à ces sales juifs qui viennent nous faire chier jusque dans les jeux.

Et le plus saoulant, c’est que bien sûr les faucilles et marteaux des cocos sont toujours partout.

Mais la moindre croix gammée est honteusement persécutée.

Bref, c’est un pas dans la bonne direction : la direction d’un monde sans juifs.

Hélas, il restera la censure volontaire promue par des studios plus ou moins gauchistes. Après, il y a heureusement des patchs pour corriger ces horreurs.

Mais enfin bon, c’est quand même une bouffée d’air frais dans le camp de concentration juif qu’est la démocratie.