Home / Décryptage / Ex-FN : Le héros Davy Rodriguez persécuté par la poissonnière alcoolo-tabagique pour avoir constaté scientifiquement qu’un nègre était un nègre

Ex-FN : Le héros Davy Rodriguez persécuté par la poissonnière alcoolo-tabagique pour avoir constaté scientifiquement qu’un nègre était un nègre

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
12 mars 2018

Le héros Davy Rodriguez

L’ex-FN devenu « Rassemblement National » promet d’être un véritable parti de gouvernement. C’est-à-dire du gouvernement juif d’occupation.

Le Dauphiné Libéré :

Une vidéo à connotation raciste, postée sur Twitter, montre Davy Rodriguez, numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ), très énervé.

Le numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ) a fait l’objet ce dimanche d’une suspension du mouvement d’extrême droite après la diffusion d’une vidéo dans laquelle il semble tenir des propos racistes, une version qu’il conteste et tient pour un montage.

Davy Rodriguez, par ailleurs assistant parlementaire de Sébastien Chenu, a fait l’objet d’une suspension à titre conservatoire, décision approuvée par Marine Le Pen.

Dans cette vidéo mise en ligne sur plusieurs comptes Twitter samedi soir, on voit l’assistant parlementaire à la sortie d’un bar de Lille, visiblement agité.

Les personnes qui l’accompagnent tentent de l’apaiser, en faisant référence à la présidente du Front national : « Mais calme-toi, Davy, tu n’as aucun intérêt à t’énerver ! Tu crois que Marine elle aimerait te voir comme ça ? » M. Rodriguez répond qu’il n’en a « rien à foutre ».

« Stop, t’es assistant parlementaire », lui rappelle ensuite un autre ami.

Puis, le numéro 2 du FNJ semble prononcer : « Espèce de nègre de merde », à l’endroit d’une tierce personne. La vidéo n’est pas datée.

Voici la vidéo abondamment relayée par les judéo-marxistes :

Bien sûr Bannon n’a pas dit que les membres du Front National pouvaient faire toutes les déclarations racistes qu’ils voulaient mais que les (((médias))) les accuseraient toujours d’être racistes, peu importe ce qu’ils disent effectivement.

Ouai, on ne peut pas dire qu’il mente sur ce coup.

Ceci étant dit, nul besoin des juifs dans cette affaire. Marine Le Pen se charge déjà de purger depuis des années le moindre Français qui fait preuve d’un minimum d’instinct de conservation ou froisse les nomades éternels, homosexuels ou nègres.

Ce parti est devenu encore plus brutal dans le politiquement correct que la Licra, ceci grâce au (((Perpignanais))), même si la poissonnière alcoolo-tabagique n’a pas besoin de lui pour s’y livrer.

Et vous voyez, ces (((médias))) savourent avec un plaisir non feint de voir Marine Le Pen se contorsionner pour persécuter ses propres militants afin de leur plaire, sachant bien sûr qu’elle ne leur inspire que répulsion et dégoût.

Bref, le « Rassemblement national » est en effet devenu un parti totalement aligné sur la tyrannie cosmopolite actuelle.

Ouai.

L’Europe entière est au bord de l’explosion face à l’invasion islamique et veut se débarrasser de ces ploutocraties juives qui les écrasent pour enfin se défendre. Et vous avez Marine Le Pen qui décide de tenir la porte à Boubacar et Abdelkader.

En l’état actuel des choses, elle est plus toxique que tous nos ennemis réunis.

Le Dauphiné :

Claudine Kauffmann était depuis octobre 2017 l’une des deux sénatrices du FN, mais avait été suspendue quelques jours après du parti pour avoir comparé sur son profil Facebook les migrants à l’Occupation nazie à la « vermine ».

« Je rejoins les nombreuses cohortes de déçues qui ont bien avant moi renoncé à demeurer au sein d’un FN désormais guidé par le népotisme le plus éhonté, dévolu au service d’une nomenklatura servile tournée vers son avenir personnel et non celui de notre pays », écrit-elle dans cette lettre qu’elle a publié sur Facebook à la veille du congrès du FN, à Lille.

« Je quitte un FN dont les idées et les valeurs fluctuent désormais au gré des vents porteurs des élections », ajoute-t-elle.

Elle était depuis plusieurs mois en conflit avec la direction du Front national et les instances locales. Le parti l’avait suspendue de manière «conservatoire» pour des publications haineuses anti-migrants sur sa page Facebook, repérées par des médias.

Donc, ce parti en est réduit à détruire ses propres élus quand, par miracle, il parvient à en faire élire. Pour plaire à la presse juive.

C’est absurde.

Nous devons nous débarrasser de Marine Le Pen.

Quand on a dit ça, on a pas résolu le problème. Mais au moins, on l’a compris.