Home / Guerre raciale / Fascisme électrique : les flics butent au taser un bougnoule armé d’un surin qui hurlait « allah akbar »

Fascisme électrique : les flics butent au taser un bougnoule armé d’un surin qui hurlait « allah akbar »

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 juillet 2018

Taser est officiellement devenu la marque du fascisme policier.

Actu 17 :

Les gendarmes arrivés rapidement sur les lieux ont neutralisé l’agresseur à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique (taser), le suspect est décédé d’un arrêt cardiaque.

Les faits se sont produits ce lundi matin à 9h30 dans la petite ville de Vic-sur-Aisne (Aisne). Un homme muni d’une arme blanche a crié « Allah Akbar » dans la rue, avant de frapper sur des voitures et de pénétrer dans une habitation où il aurait « tout retourné » selon les informations du Courrier-Picard.

Les gendarmes sont arrivés rapidement sur place et ont neutralisé le suspect virulent à l’aide de leur pistolet à impulsion électrique.

L’homme âgé entre 35 et 40 ans selon des témoins, est décédé sur place d’un arrêt cardiaque relate le journal local.

La scène a duré une dizaine de minutes au total. « C’était une bête en furie » décrit un témoin. Deux habitants ont aidé les militaires à menotter l’assaillant.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les motivations de l’auteur. Le Procureur de Soissons est attendu sur place.

Ces bougnoules et ces nègres sont souvent en très mauvais état. A la fois parce qu’ils sont le fruit d’une consanguinité généralisée et qu’ils carburent tous à la dope.

En tout cas, ce métèque fou est refroidi. C’est la bonne nouvelle du jour.