Home / Guerre raciale / Grigny : Une djihadiste voilée aidée de SOS Bougnoules harcèle un dentiste qui refusait de l’accueillir

Grigny : Une djihadiste voilée aidée de SOS Bougnoules harcèle un dentiste qui refusait de l’accueillir

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
07 décembre 2017

 

Un seul mot : résistance.

Nos compatriotes souffrent. Ils souffrent de l’exclusion, du racisme, de la ségrégation sociale. Ce mal est si enraciné que les lionnes du califat se voient désormais interdire les soins dentaires, rendant toujours plus compliqué le passage des poisons aux douanes, faute de dents creuses dignes de ce nom.

Le Progrès :

Mardi 7 novembre Dahbia, habitante de Grigny avait rendez-vous à 14h30 avec une dentiste d’une commune du sud-ouest lyonnais pour une couronne infectée, et sa fille à 14heures pour une carie. Elles arrivent au cabinet, la secrétaire les enregistre, prend leur carte vitale et leur demande de patienter dans la salle d’attente.

C’est après que les choses se compliquent pour les deux femmes, comme l’explique Dahbia. « Lorsque la dentiste arrive elle prend ma fille à l’écart et lui dit, “Je ne peux pas vous prendre car je ne soigne pas les gens voilés comme vous”. Sur le coup nous avons pensé qu’elle était dans son droit. Et nous sommes parties. »

De retour chez elle, Dahbia se rappelle que sa petite fille de 10 ans avait également rendez-vous le jeudi 9. Elle décide donc de rappeler la secrétaire. Après s’être présentée et demandé si la dentiste pouvait prendre la petite, la secrétaire lui demande de patienter afin de demander au docteur et lui répond qu’elle a « bien fait d’appeler car ça ne sert à rien de venir. » Pour Dahbia, c’était le non de trop. « Ma petite fille n’est pas voilée pourtant. Ça m’a fait mal au cœur ».

Elles ont donc décidé de contacter SOS racisme et l’ordre des dentistes. « Nous avons vraiment réagi lorsqu’elle a refusé de prendre la petite, précise la fille de Dahbia. Elle aurait pu simplement me demander d’enlever mon voile s’il gênait pour les soins, et je l’aurai fait. »

L’ordre national des chirurgiens-dentistes du Rhône a répondu par courrier à la famille, en stipulant qu’il avait bien pris en compte leur remarque, et qu’il allait se mettre en rapport avec le docteur afin qu’elle leur fournisse des explications.

Je note avec un certain soulagement la réaction de l’ordre des chirurgiens-dentistes, lequel a su promptement menacer l’activiste islamophobe des pires répercussions s’il continuait à insulter l’islam et les musulmans de la sorte.

SOS Djihadisme a su trouver les mots. Merci à Bernard-Henry Lévy, Marek Halter et Georges-Marc Benhamou pour cette inspiration.