Home / Dégénérescence / Hémorroïdes fatales : Le militant homo-sidaïque Romero qui veut faire de Paris la capitale du tourisme anal annonce la mort de sa meuf

Hémorroïdes fatales : Le militant homo-sidaïque Romero qui veut faire de Paris la capitale du tourisme anal annonce la mort de sa meuf

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
30 mai 2018

Vous vous rappelez du pédé authentiquement sidaïque Jean-Luc Romero ? C’est lui qui veut faire de Paris la capitale du tourisme anal de la terre avec l’aide d’Anne Hidalgo.

Sa meuf vient de mourir d’un anus ravagé par la sodomie collective.

Huffington Post :

« Je suis inconsolable. » Ce mardi 29 mai, c’est une nouvelle terrible qu’a partagée Jean-Luc Romero sur les réseaux sociaux. Dans un tweet, le conseiller régional socialiste d’Île-de-France et adjoint à la mairie du XIIe arrondissement de Paris a fait part du décès soudain de son mari, Christophe Michel.

Celui qui est également un grand militant de la lutte contre le Sida et qui préside l’ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité) où il travaillait avec son mari, n’a pas tenu à préciser les circonstances de cette disparition, demandant simplement de « respecter » ce deuil.

« Militant contre le Sida ».

Lol.

Quand tu es « militant contre le Sida », tu ne commences par mettre ton zizi dans des trous du cul sidaïques.

Donc, « militant pour le Sida » est la description exacte.

Tout le milieu pédé-coco a réagi :

Après cette annonce, Jean-Luc Romero a reçu de nombreux messages de sympathie. L’ancienne ministre de François Hollande et élue parisienne Dominique Bertinotti, l’actrice Marie Fugain, la journaliste Valérie Trierweiler, l’adjointe communiste à la Mairie de Paris Hélène Bidard, mais aussi plusieurs associations LGBT lui ont notamment présenté leur condoléances et témoigné leur amitié.

Le VIH était le cadeau de mariage de ces deux fiottes.