Home / France / Le chancre Marine Le Pen fait un score d’audience calamiteux pour son « retour médiatique »

Le chancre Marine Le Pen fait un score d’audience calamiteux pour son « retour médiatique »

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
20 octobre 2017

 

La mère Le Pen, après avoir limogé Philippot, entendait faire son « retour médiatique » comme si de rien était. Hormis sa nouvelle paire de lunette, bien sûr.

Hélas pour elle et heureusement pour nous, personne n’en a rien eu à foutre.

Toute la Télé :

Léa Salamé présentait un nouveau numéro de L’émission politique ce jeudi 19 octobre sur France 2. L’animatrice de Stupéfiant ! , le magazine culturel diffusé chaque lundi en deuxième partie de soirée, accueillait Marine Le Pen.

La présidente du Front National a été interrogée sur la libération de la parole des femmes depuis les révélations autour du scandale sexuel Harvey Weinstein. Elle est revenue sur les départs de Marion Maréchal-Le Pen et de Florian Philippot, deux hauts cadres du parti politique. La fille de Jean-Marie Le Pen a aussi évoqué sa défaite face à Emmanuel Macron à l’élection présidentielle et sa prestation lors du débat de l’entre-deux-tours.

Marine Le Pen a été confrontée à Laurence Parizot, l’ex-présidente du Medef était l’invitée inattendue du magazine politique. Elle a ensuite débattu avec Gérard Darmanin, ministre des Comptes Publics. La présidente FN a été interrogée sur sa vision économique par François Lenglet, avant d’être interpellée par Nathalie Saint-Cricq. Les débats ont passionné 1.74 de téléspectateurs, soit 7.7% de l’ensemble du public âgé de quatre ans et plus. Il s’agit de la plus mauvaise performanceréalisée par l’émission depuis son lancement. Dès 22h55, L’émission politique, la suite , a retenu l’attention de 904.000 Français (7.2% de PDA) jusqu’au magazine Au clair de lune à 00h10.

Le Pen est finie.

Mais Le Pen n’en a pas fini avec son plan alimentaire.

D’ailleurs, suite à sa magnifique performance, elle s’est augmentée.

Elle en est à 5,000 euros par mois en plus de ses revenus d’élue.

Il faut dire qu’elle les mérite.

Oui.

Non.

L’électoralisme est, à ce stade, un obstacle. Mais nous devons tout de même garder un œil sur ce qui se fait et se dit de ce côté-là. Et surtout ce qui ne se fait pas et ne se dit pas.

Ce parasite va rester accrocher à son poste jusqu’en 2022. Puis en 2027. Puis en 2032.

Le Front National était, est et restera la SARL familiale Le Pen. Cette famille a établi une rente de situation sur la faillite d’un pays et la misère de millions de gens.

Je n’ai pas vraiment de mots pour décrire la profonde médiocrité de Marine Le Pen pour jouer aussi ouvertement avec la souffrance du peuple.

Je ne vois aucune raison, même la plus infime, de tolérer encore la présence de ce chancre dans le paysage politique. Surtout pas le mirage du « vote utile ».

Le pic de confiance a été atteint en mai dernier et les gens l’ont bien compris. Mais elle peut mijoter dans son jus avec 15 ou 20% de l’électorat pendant des années.

Qui peut croire qu’en 2022, Le Pen a une chance face à Macron, même s’il foirait intégralement ? La populace opterait pour n’importe quel gugusse issu des Républicains.

Bref, c’est le moment d’arrêter les frais.