Home / Dégénérescence / Le gouvernement iranien réprime brutalement une putain négrifiée qui danse sur du hip hop

Le gouvernement iranien réprime brutalement une putain négrifiée qui danse sur du hip hop

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 juillet 2018

 

Je ne peux pas me qualifier d’admirateur de mahométanisme, chiite ou sunnite. Mais je dois dire que, dans cette affaire, le gouvernement iranien montre un bon sens élémentaire. En l’occurrence de conjurer à tout prix l’exhibitionnisme de pétasses mentalement négrifiées par (((Hollywood))).

Apparemment, la fameuse tyrannie iranienne est si implacable que cette traînée a pu s’exhiber sur Instagram au point d’atteindre 600,000 followers.

Les goûts de cette Maedeh Hojabri sont assez nets : tout ce qui rappelle le rythme de la musique nègre.

Il y a de très grandes chances cependant pour que son compte ait été boosté par les juifs. La juiverie est en effet entrée dans une guerre sans merci contre les Perses et tout est bon pour amener l’opinion publique occidentale à soutenir l’escalade au Moyen-Orient contre l’Iran.

Très curieusement, on ne nous parle pas du paradis saoudien, nouvel allié il est vrai de la seule (((démocratie))) de la région.

Si nous pouvions faire de même chez nous et supprimer en masse toutes les chaînes de putes à nègres qui pullulent sur YouTube, j’en serais le premier ravi.