Home / Décryptage / Le gouvernement israélien demande à la « classe dirigeante mondiale » de condamner la manifestation NAZIE du 17 novembre

Le gouvernement israélien demande à la « classe dirigeante mondiale » de condamner la manifestation NAZIE du 17 novembre

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
05 novembre 2018

On dirait que cette manifestation NAZIE du 17 novembre contre le pillage fiscal organisé par la finance juive internationale via leur proxy Macron sème la terreur jusqu’au coeur du quartier général juif.

 The Times of Israel :

Le ministre israélien de l’Education israélien, Naftali Bennett, a dénoncé samedi dans un message publié en français sur son compte Twitter, un tract à caractère antisémite destiné à rassembler les Français en vue de la manifestation nationale contre la hausse des taxes sur le carburant prévue le 17 novembre. »Cet exemple affreux et désolant d’antisémitisme en 2018 nous rappelle des périodes sombres de l’histoire. Nous attendons une condamnation ferme de la classe dirigeante française et mondiale », a écrit le ministre.

Le tweet.

Donc, apparemment, le gouvernement israélien est habilité à discuter de nos affaires intérieures et à convoquer la classe dirigeante mondiale pour « condamner fermement » un dessin.

Un dessin dont discutent les Français entre eux.

Ces horribles youpins sont si arrogants et dominateurs qu’ils se croient fondés à donner leurs ordres à des états entiers pour un oui ou un non.

C’est stupéfiant.

Ce ministre Bennett qui hurle à l’extrémisme est le chef de file de l’extrême-droite israélienne. En 2013, il déclarait, « J’ai tué beaucoup d’Arabes dans ma vie. Et il n’y a aucun problème avec ça » avant d’expliquer qu’il faudrait raser le Liban, Chrétiens compris.

Mais il trouve que les Français n’ont pas le droit de faire un dessin.

Et que toute la planète doit s’arrêter de tourner pour condamner un dessin.

Les relais de cet état étranger n’ont de cesse de se livrer à une surenchère d’appels à la censure et à la répression contre le peuple français.

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) a aussitôt réagi, dénonçant « sur le site vomitif ‘Démocratie Participative’, un lourd parfum des années 30 ». « Nous ajoutons cela au dossier dans le cadre de la procédure visant à faire fermer ce cloaque antisémite », continue la LICRA.

« Sachez avec qui vous allez manifester le 17 novembre. Oui! à l’expression d’un désaccord Non! à la récupération Nazie », a pour sa part écrit sur son compte Twitter le vice-président du Conseil représentatif des institutions juives (CRIF), Gil Taïeb.

Ces juifs ont poussé toutes les nations de cette terre dans leurs derniers retranchements.

Ils fomentent des guerres absolument partout, de la Syrie à la Libye en passant par l’Iran et l’Irak. Pour ne pas mentionner l’Ukraine et l’agitation bolchevique qu’ils alimentent en faveur de l’invasion des pays occidentaux le tiers-monde.

Ils attaquent depuis mois le chef de la gauche britannique, assiègent Trump en affirmant qu’il génocide les juifs par télépathie et veulent censurer tout l’internet européen.

Les travailleurs français sont à bout. Ils ne toléreront plus longtemps d’être saignés à blanc par Goldman Sachs et son organe de recouvrement qu’est l’Union Européenne.