Home / Les dernières actualités / Le rugbyman australien David Campese stupéfait devant le degré de négrification de l’EdF

Le rugbyman australien David Campese stupéfait devant le degré de négrification de l’EdF

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 juillet 2018

L’honorable David Campese

Cet homme n’en a pas cru ses yeux.

Le Figaro :

L’ex-rugbyman australien, David Campese, a créé la polémique sur Twitter. Samedi, il a publié un commentaire sur les origines des joueurs de l’équipe de France de football, provoquant l’ire des internautes. «L’équipe nationale française?», s’interrogeait-il en mettant une liste de joueurs tels que «Presnel Kimpembe – Congo, Samuel Umtiti – Cameroun».

L’ex-ailier de 55 ans, champion du monde avec les Wallabies en 1991 et légende au pays des kangourous (101 sélections, 64 essais, ce qui fait de lui le troisième meilleur marqueur d’essais de l’histoire), a tenté de se justifier maladroitement puis a effacé son tweet rapidement avant de s’excuser à de multiples reprises.

En même temps, vu depuis l’Australie, Paris doit encore avoir la réputation d’être une ville blanche.

Nous vivons dans un système où lorsque vous vous bornez à dresser un simple constat, les journalistes rouges se jettent immédiatement à votre gorge.

Comme ce Baker de Reuters.

Ce système nous explique chaque jour que plus il y a de métèques à tous les niveaux de la société occidentale, mieux c’est. Mais lorsque vous dites qu’il y a effectivement de plus en plus de métèques en Occident, ils deviennent totalement hystériques.

Quoiqu’il en soit, on peut dire que l’EdF est évidemment une équipe de tirailleurs africains.