Home / France / L’héroïne raciste Nadine Morano dénonce la haine antiblanche et l’ingratitude de la négresse démoniaque Rokhaya Diallo envers son maître européen

L’héroïne raciste Nadine Morano dénonce la haine antiblanche et l’ingratitude de la négresse démoniaque Rokhaya Diallo envers son maître européen

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
03 mars 2018

Vous voyez, parmi tous ces politiciens qui doivent faire mille contorsions pour ne pas déclencher la haine des médias juifs, il y en a qui, ulcérés par l’injustice, ne peuvent se taire indéfiniment.

Portant la bannière de la reconquête raciale, Nadine Morano a décidé de défier la négresse démoniaque Rokhaya Diallo. Après l’avoir qualifiée de « Française de papiers », elle a enfoncé le clou en exposant au grand jour ce qui anime cette répugnante guenon : la haine génocidaire antiblanche.

Non seulement ça, mais elle a insisté sur un point central : l’ingratitude haineuse de ces sous-hommes envers l’homme blanc dont le génie bienfaisant les avait pourtant sorti de l’obscurité.

Ces deux points sont essentiels et ils doivent être mis sur la table pour que le plus grand nombre se dise, « Ah, je ne suis donc pas le seul à le voir ! ».

Qu’avons-nous à faire d’une poissonnière alcoolo-tabagique comme la grosse Le Pen dont nous savons qu’elle fera tout pour accélérer la négrification de la France si c’est ce qu’il faut pour assurer ses fins de mois ? Le racisme instinctif et populaire d’une Nadine Morano nous sera toujours d’une bien plus grande utilité.

D’ailleurs, il suffit de voir la haine qu’elle suscite naturellement chez les métèques pour mesurer toute l’efficacité de son propos. La vermine immigrée se dit, « voilà l’ennemi ! ».

Nous devons mèmétiser Nadine avec force Soleil Noir et runes SS et ensuite diffuser très généreusement ce réveil racial et cette reconquista en voie de conscientisation.