Home / Les dernières actualités / Louisiane : Une grosse feignasse de nègre fait raquer deux fois le prix du repas aux Blancs parce qu’ils bossent plus

Louisiane : Une grosse feignasse de nègre fait raquer deux fois le prix du repas aux Blancs parce qu’ils bossent plus

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
20 mars 2018

 

Pour comprendre le communisme racial, il faut quelques exemples concrets.

BFMTV :

Quelque 18 dollars de plus (soit 14,6 euros) sur son addition si le client est blanc. Saartj, un restaurant éphémère de La Nouvelle-Orléans, la plus grande ville de l’État de Louisiane, a proposé à sa clientèle blanche au mois de février dernier de payer son repas 150% plus cher que celui de sa clientèle de couleur.

Tunde We, à la tête de ce restaurant Nigérian, s’est dit inspiré par le mouvement Black Lives Matter. Le nom de son établissement fait référence à Saartjie Baartman, surnommée la « Vénus hottentote », une femme noire née en Afrique du Sud au 18e siècle réduite en esclavage et devenue une attraction foraine en France pour sa morphologie jugée différente.

Tunde We assure que 78% de ses clients blancs ont accepté de payer leur repas 30 dollars (24 euros) au lieu des 12 dollars (10 euros). Mais selon lui, c’est la pression sociale et la culpabilité qui les a poussés à accepter.

En résumé, l’antiracisme agité par les métèques et les juifs consiste à convaincre les Blancs, par la terreur, de se laisser détrousser.

Evidemment le nègre fainéant, voyons l’arbre à billets, n’allait pas perdre son tour.

« Quand je dis aux personnes noires ce que je fais, 90% d’entre elles rient et me demandent ‘non mais vraiment?’ Elles sont amusées. Pour les personnes blanches, il y a un petit blanc. Et ils me disent ‘Bon, d’accord' », témoigne-t-il pour The Washington Post.

Objectif de cette expérience: mettre en lumière les inégalités salariales entre les Blancs et les Noirs dans cette ville située sur les rives du Mississippi.

« Le prix standard est proposé à tous les clients, alors que le prix suggéré ne l’est qu’aux personnes blanches. La différence de prix représente la différence de revenus entre les foyers blancs et les autres à La Nouvelle-Orléans », explique-t-il sur son site internet.

À la Nouvelle-Orléans, le revenu net médian des familles blanches est d’un peu plus de 63.000 dollars (51.000 euros), c’est seulement 26.000 dollars (soit un peu plus de 21.000 euros) pour les familles noires. Les profits ont été redistribués aux clients de couleur qui acceptaient. Seules six ont consenti à recevoir une part de cet argent. Mais, selon Tunde We, l’ambition de cette expérience était avant tout d’entamer le dialogue sur la question des inégalités et des discriminations.

« Mé commen ça y en a possib’ ça, li blan là lui y en a plus a’gent. »

Quand vous importez des nègres et que vous laissez les juifs pulvériser la tête de votre peuple, vous vous retrouvez avec ces singes pour vous tondre au nom du communisme.