Home / Décryptage / Malgré son soutien inconditionnel, Trump massivement boycotté électoralement par la juiverie américaine

Malgré son soutien inconditionnel, Trump massivement boycotté électoralement par la juiverie américaine

Captain Harlock
Démocratie Participative
08 novembre 2018

Il semblerait que la droite réactionnaire ne s’intéresse jamais à l’intérêt qu’elle aurait objectivement à se subordonner comme elle le fait aux juifs ou à Israël.

Dans ce domaine, tout est irrationnel. Habituellement, quand vous démarchez agressivement une clientèle politique, c’est pour en retirer des bénéfices tangibles. Mais cette droite réactionnaire stupide ne semble même pas se poser la question.

Aux USA, Donald Trump a adopté le positionnement le plus pro-israélien jamais adopté par un chef de l’état américain. Jusqu’à déplacer cette fameuse ambassade US à Jérusalem, pour faire plaisir à ces youpins. Cette décision n’est pas indolore : elle antagonise les USA avec des dizaines d’états musulmans du monde.

Le bénéfice devrait donc être énorme.

Il est nul.

Le Pew Research Center l’indique : 79% de la juiverie américaine a voté pour la gauche démocrate.

Donald Trump fait l’expérience cruelle de la perfidie juive.

Il doit se dire, « je ne comprends pas, je ne leur fais que du bien, ils me crachent à la gueule ».

C’est un invariant.

Ces juifs considèrent que tout leur est dû. C’est le principe même de ce qui leur sert de religion : les goyim proposent, les youpins disposent. Ce qu’ils appellent leur fameuse « élection divine » et qui n’est vraiment que la rapine sémitique divinisée.

Il n’y a aucun intérêt à courtiser ces juifs en France. Tout d’abord parce que numériquement, cet électorat est insignifiant. Ce ne sont pas 500,000 hébreux qui font une élection.

Quant à la presse juive, dont la droite réactionnaire recherche la bienveillance, elle ne se laisse pas séduire : elle ordonne.

La juiverie médiatique, instinctivement anti-blanche, méprise cette droite xénophobe blanche dont elle sait que l’apparent philosémitisme est inspiré par la peur et n’a rien de sincère.

C’est ce que j’appelle la jurisprudence Marine Le Pen.

La tenancière de PMU croyait pouvoir circonvenir la presse hébraïque en se montrant docile sous tous les aspects.

C’était ne pas voir que le problème est irréductiblement racial.

Le juif méprise le Gaulois qu’il trouve lourd, idiot, inaccessible au cosmopolitisme car désespérément embourbé dans son provincialisme mental. Le juif identifie le déracinement dogmatique à sa propre culture qu’il pense être la culture.

En outre, le juif ne se connaît aucune fidélité autre que celle qu’il contracte à la naissance vis-à-vis de sa race. Il ne fait jamais rien par générosité : tout n’est que calcul et s’il feint de se montrer généreux c’est pour retirer ultérieurement un plus grand bénéfice encore de son escroquerie.

Les pires des juifs sont d’ailleurs les philanthropes autoproclamés.

Mais la droite enjuivée continue de marcher, comme un somnambule, derrière cette idée bizarre de rabbins aux pouvoirs magiques.

Toute proximité avec la juiverie n’apporte non seulement rien, mais elle est hautement toxique et destructeur sur le moyen terme.

La France est par ailleurs le pays le plus enjuivé d’Europe, celui qui est la forteresse de la juiverie sur le continent. Tout refus de lutter contre les juifs revient à soutenir passivement le pouvoir juif dans son programme d’anéantissement de la race blanche sur le territoire français.

Donc, concrètement, à la multiplication des gens marrons en France.

Et ces gens marrons ne votent pas à droite.

Pour une raison étrange, cette droite croit que ces juifs magiques vont les sauver des bougnoules et des nègres.

AUTISME

U
T
I
S
M
E