Home / Guerre raciale / Montpellier : Six réfugiés albanais inoffensifs poignardent sauvagement deux militaires français

Montpellier : Six réfugiés albanais inoffensifs poignardent sauvagement deux militaires français

Leutnant
Démocratie Participative
26 juillet 2017

 

Le racisme structurel a encore une fois frappé la diaspora du noble peuple albanais.

E-métropolitain.fr :

Les six ressortissants albanais mis en examen, notamment pour tentative d’homicide volontaire -pour l’un- et pour violences volontaires avec arme en réunion -pour les autres- ont été placés sous mandat de dépôt, samedi soir et incarcérés à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, au sud de Montpellier, dans la procédure judiciaire diligentée après qu’un militaire ait été poignardée.

Dans la nuit du 3 au 4 juillet dernier, deux militaires de la force Sentinelle qui étaient en civil et hors mission avaient été violemment pris à partie sur le trottoir du cours Gambetta par une quinzaine d’Albanais qui squattent l’église protestante sise dans cette artère, côté avenue Georges Clémenceau. Croyant qu’il s’agissait de policiers, ils avaient voulu « se faire du flic »…

Un des deux militaires avait été jeté à terre, roué de coups, avant de recevoir plusieurs coups de couteau, qui, fort heureusement n’ont pas touché d’organe vital. Le second militaire avait été empêché de lui porter secours, un des agresseurs lui ayant placé une lame sous la gorge.

Les assaillants avaient ensuite organisé une expédition punitive sur la place de la Comédie, malmenant des piétons, puis prenant à partie des policiers municipaux qui avaient réclamé des renforts pour les mettre en fuite.

Jeunes adultes -ils ont de 21 ans à 25 ans-, ces Albanais qui squattent l’église protestante du cours Gambetta à Montpellier ont déposé des dossiers de demandeurs d’asile, via l‘Office français de protection des réfugiés et apatrides -Ofpra-, l’établissement public chargé d’assurer en France, l’application des conventions, accords ou arrangements internationaux concernant la protection des réfugiés.