Home / France / Ouistreham : Fanatisée par les juifs, la vermine rouge veut empêcher une manifestation contre l’invasion islamique

Ouistreham : Fanatisée par les juifs, la vermine rouge veut empêcher une manifestation contre l’invasion islamique

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
31 janvier 2018

La vermine terroriste rouge continue de vouloir semer le chaos et l’anarchie à Ouistreham, dans le Calvados (Normandie). Rassemblée au sein d’une structure groupusculaire soutenue à bout de bras par la presse communiste, elle entend empêcher les nationalistes de manifester contre l’invasion du tiers-monde qui frappe cette ville.

Dans un sermon à peine lisible, la vérole fulmine.

La Horde :

CertainEs français-es, sensibles aux idées xénophobes, croient que si les immigré-e-s sont encore plus écrasé-e-s, que si on prive de tout les étranger-e-s qui n’ont presque rien, c’est leur propre sort qui s’améliorera… mais ça n’est jamais comme ça que ça se passe. Les immigréEs, les demandeurs-euses d’asile, les pauvres, les chômeurs-euses, les précaires sont simplement celles et ceux qui subissent le plus et en premier les injustices sociales.

Ensuite vient inévitablement le tour des autres : ouvrier-e-s, petit-e-s fonctionnaires, salariéEs, petit-e-s retraité-e-s. Alors, face au « diviser pour mieux régner » des politiques gouvernementales, patronales et d’ex- trême droite, nous opposons la solidarité et l’entraide, l’esprit de résistance, la combativité sociale, la volonté de lutter collectivement contre les injustices, qu’elles touchent les migrant-e-s ou bien celles et ceux qui ont des papiers en règle ou la nationalité française !

Le projet de rassemblement de l’extrême droite est une insulte et une offense volontaire envers les migrants, envers la population locale qui les aide humainement et matériellement, envers les orga- nisations antiracistes solidaires, envers les valeurs de liberté, de diversité et d’égalité !

De nombreux collectifs, associations, syndicats et partis lancent donc un appel commun à un contre-rassemblement antiraciste samedi 3 février, à 13h30, à l’angle de l’avenue de la mer et de la place alfred thomas (près du manège).

Soyons nombreux-euses à montrer aux fachos qu’ils et elles ne tiendront pas le haut du pavé à Ouistreham, que notre solidarité est plus puissante que leurs délires racistes et autoritaires. Amenons de quoi faire de la musique et du bruit, plein de bruit, pour couvrir leurs discours de haine raciale et antisociale, pour ridiculiser leur projet de rassemblement, pour réaffirmer notre solidarité avec les migrant-e-s et notre refus de toutes les injustices.

Cette crasse est constituée d’à peu près tout ce que le secteur compte de marginaux, d’anarchistes, de fonctionnaires communistes, le tout disposant de l’appui fanatique de la presse juive.

On les trouvait le mois dernier occupés à organiser l’occupation de bâtiments au profit de clandestins soudanais.

L’un des principaux extrémistes derrière cette agitation est Michel Martinez, résidant à Ouistreham. Ce dernier est au coeur de tous les événements pro-clandestins qui attirent la nébuleuse anarcho-communiste locale. Un simple tour sur sa page Facebook permet de voir qu’il est en permanence fourré avec la basse humanité qui veut nous envahir.

Le but de ces marginaux communistes est de semer le chaos en usant de la pouillerie clandestine comme supplétifs. Ils ne le cachent d’ailleurs pas.

Le Point :

 Le collectif accuse même certains gendarmes mobiles de dérives ponctuelles (usage de gaz lacrymogène), mais la préfecture assure que les forces de l’ordre interviennent dans le respect de la loi et rappelle les risques pour leur vie que prennent les migrants en tentant de monter clandestinement sur un ferry. En attendant « ce sont les citoyens qui se débrouillent pour que les migrants ne meurent pas de froid ou de faim dans les bois », déplore Michel Martinez, qui précise que plusieurs associations, dont le Camo, entendent prochainement déposer un référé pour exiger de l’État l’installation de sanitaires, comme à Calais.

En somme, un Calais bis.

Voici le profil du principal factieux derrière l’agitation pro-invasion.

Pour intimider la population de la ville, ce terroriste et la clique qui s’agite à ses côtés n’hésitent pas à semer le chaos lors de manifestations.

Comme ici, le 16 décembre dernier, où ces factieux exigeaient de faire du port de Ouistreham un repaire de nègres clandestins, plus sûre façon d’attirer d’autres éléments raciaux indisérables dans le secteur.

Cette meute cependant ne dispose d’aucun soutien populaire. Sans le déluge de propagande de la part de leurs souteneurs qui officient dans les journaux et à la radio, elle aurait déjà été écrasée par le peuple.

C’est ce qui explique pourquoi ces asociaux redoutent tant toute forme d’opposition politique sur le terrain.

Mais le tableau ne serait pas complet si l’on ne retrouvait pas l’éternel élément cosmopolite.

La juive rouge Benbassa, « sénatrice », participe donc de l’agitation. Et cela s’étend à tout le territoire.

Ce foyer de pestilence est un véritable condensé de la putréfaction qui se nourrit de notre affaiblissement.

Le principal terroriste rouge sur la ville de Ouistreham, Michel Martinez, est facilement repérable. La conclusion approche.

Michel Martinez

Adresse : 22 r Doct Schweitzer, 14150 OUISTREHAM

Tél : 02 31 77 43 53