Home / Guerre raciale / Paris : un futur chef trois étoiles arabe confond un passager de la RATP avec un mouton et l’égorge

Paris : un futur chef trois étoiles arabe confond un passager de la RATP avec un mouton et l’égorge

Heinrich
Démocratie Participative
08 août 2018

Un accident du travail comme il en arrive hélas de temps en temps.

Le Parisien :

Le drame a eu lieu ce mercredi matin dans un bus 255 porte de Clignancourt (XVIIIe), au nord de Paris. Un passager d’un bus RATP, âgé de 50 ans et originaire du Val-de-Marne, a été mortellement et « gratuitement » poignardé par un cycliste qui tentait de monter dans le véhicule avec son vélo. Le drame a eu lieu ce mercredi à 6h20 à l’arrêt du 255, porte de Clignancourt (XVIIIe), au nord de Paris.

Le bus est en attente de ses passagers, des machinistes de la RATP sont à proximité. Quand les pompiers arrivent, le passager, en arrêt cardio-respiratoire, gît dans une mare de sang. Le meurtrier présumé a pris la fuite, les témoins sont en état de choc. Le vélo est toujours dans le bus.

Les circonstances du crime restaient, ce mercredi, nébuleuses, mais d’après les premiers témoignages, le cycliste aurait tenté de voyager dans le bus avec son vélo, ce qui est interdit.

« Un passager s’en est offusqué », relate une source policière. Un autre témoin entend l’agresseur « demander à sa victime s’il parle arabe ». Ce dernier, qui ne semble pas le connaître, l’enjoint de « le laisser tranquille ». Le cycliste sort alors un couteau, le poignarde à la carotide et quitte le bus. La victime tente de le poursuivre, mais s’effondre sitôt sur la chaussée.

La brigade criminelle de la PJ parisienne a été chargée de l’enquête. Elle dispose de photos extraites des caméras de vidéo surveillance. Le corps de la victime a été transporté à l’institut médico-légal. Le bus a, lui, été placé sous scellé.

Bouclé toute la matinée, le trottoir de l’avenue de la porte de Clignancourt où le drame s’est déroulé a été rouvert aux piétons en début d’après-midi. Devant l’arrêt de bus, du sable recouvrait une énorme flaque de sang.

Bref.

L’industrie de l’hôtellerie-restauration aura bientôt une expertise unique en Europe.