Home / Décryptage / Péril sémitique : la vermine juive lance une campagne de haine antiblanche au nom de « l’amitié judéo-musulmane »

Péril sémitique : la vermine juive lance une campagne de haine antiblanche au nom de « l’amitié judéo-musulmane »

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
13 juillet 2018

 

Vous le savez certainement : les juifs ne nous veulent que du bien. Mètre-étalon de la moralité universelle, désintéressés en tout, l’humilité comme première vertu, les juifs ont toujours été bons et généreux avec tous.

C’est pour cela qu’ils s’associent tout naturellement avec les musulmans dans le cadre de campagne de terreur contre tous les Blancs qui seraient tentés de se défendre face à l’invasion de leur pays.

Ce tour de « l’amitié judéo-musulmane » résume bien la vieille mentalité hébraïque : il s’agit de dire aux sémites musulmans que l’homme blanc est un ennemi commun à abattre. La juiverie entend ainsi se concilier ces masses d’arabes agressifs et détourner d’eux-mêmes tout mouvement d’hostilité.

Ceci n’est bien sûr pas applicable chez les juifs eux-mêmes.

Chez lui, le juif applique sa véritable politique : domination la plus totale et ultra-nationalisme.

Le youpin geignard qui se lamente sur le sort des nègres et des arabes de banlieues devient l’assassin de sang froid qui brûle vif ses cibles au phosphore blanc.

Il n’y a pas plus calculatrice, menteuse, cruelle et génocidaire que cette race maudite.

Sans la naïveté de l’Aryen, ces juifs n’arriveraient jamais à rien tant tout nous sépare de cette vermine. Mais voilà, les gens idiots sont, chez nous, légion.

C’est pourquoi nous devons constamment palier ce déficit d’éducation dans la lutte implacable contre les juifs que nous devons mener pour la libération de l’Europe. Il ne peut y avoir de résolution des maux que nous affrontons sans la destruction du virus sémitique que propage la démocratie.