Home / Guerre raciale / Reims : Un racisé soudanais éclate la tête de trois employées suprémacistes de la Poste

Reims : Un racisé soudanais éclate la tête de trois employées suprémacistes de la Poste

Wolf
Démocratie Participative
20 octobre 2017

Le réveil panafricain est une réalité tangible.

L’Union :

Mercredi matin, vers 10 heures, une violente agression a eu lieu au bureau de poste du quartier Croix-Rouge, avenue Bonaparte à Reims. L’auteur a frappé trois employées et commis d’importantes dégradations, à tel point que l’agence reste fermée « jusqu’à nouvel ordre », dans l’attente de sa remise en état. La Poste a déclenché son « dispositif post-agression » pour accompagner ses agents, trois femmes toutes en état de choc à la suite des faits. L’une d’elles a dû rester à l’hôpital.

L’individu était toujours gardé à vue ce jeudi midi. D’après les premières informations, il s’est présenté au bureau de poste pour réclamer un service qu’il n’était pas possible de lui accorder. Le refus l’a énervé. Une postière a tenté de le faire sortir. L’homme, qui se trouvait à l’entrée, l’a poussée pour s’introduire de force dans l’agence. Il lui a porté plusieurs coups de pied et coups de poing, avant de frapper ses deux collègues venues lui porter secours. Déchaîné, il a cassé du matériel informatique, des étagères, des tables de travail. D’autres personnes seraient intervenues pour le maîtriser. Il était toujours sur les lieux quand la police est arrivée.

L’agresseur est un Soudanais d’une vingtaine d’années. Sa garde à vue a été prolongée pour laisser le temps à un expert psychiatre de venir l’examiner.

Hélas, la répression colonialiste s’est abattue de plein fouet contre ce noble guerrier kémite.