Home / France / Vivre ensemble : Une algérienne veut couper la tête de deux fiottes dans un Carrouf

Vivre ensemble : Une algérienne veut couper la tête de deux fiottes dans un Carrouf

Capitaine Harlock
Démocratie Participative
06 mars 2018

La société multiculturelle, multiraciale, multiconfessionnelle ne peut que marcher.

C’est George-Marc Benhamou qui l’a dit.

France 3 :

Les faits se sont déroulés samedi à la caisse du supermarché Carrefour du centre commercial Colmar. Un couple d’hommes qui passait à la caisse du supermarché se sont faits agressés par une jeune femme. Laurent une des victimes de l’agression est encore sous le choc et témoigne par téléphone. Des propos recueillis par nos confrères de France Bleu.

« Ce qui m’est arrivé samedi, ça été violent. Je faisais les courses avec mon ami ». « Ce qui s’est passé c’est que la personne, une jeune femme de 25/30 ans est arrivée et nous a bousculé. Puis a commencé à nous insulté de pédés » »Elle a continué en disant « c’est une honte à la France… qui mérite de mourir ». « Elle parlait au téléphone avec quelqu’un et disait y’a deux tarlouses qui nous font chier, c’est deux pédés, ils méritent la mort, en Algérie on leur couperait la tête« .

« On était sidéré d’entendre ce genre de propos » explique Laurent qui est choqué de se faire insulter sans que personne ne réagisse « personne ne bouge, c’est inadmissible qu’en France, personne ne bouge » « J’en ai marre de me faire insulter, de me faire menacer, il faut bouger… »

Non personne ne bouge.

Il faut croire qu’ils ont compris que se défendre contre des bougnoules pouvait coûter cher judiciairement à cause de la législation antiraciste. Ah oui, et anti-homophobie.

Et puisque les pédés n’ont de cesse de chier sur la France blanche et chrétienne, il faut croire que cela n’inspire pas énormément de zèle.

Donc personne ne bouge.

Les pédés vont devoir se défendre seuls.

C’est triste.