Home / France / Saint-Quentin : une moukère musulmane obligée d’enlever son voile satanique par les Gilets Jaunes ultra-racistes

Saint-Quentin : une moukère musulmane obligée d’enlever son voile satanique par les Gilets Jaunes ultra-racistes

Captain Harlock
Démocratie Participative
18 novembre 2018

Ce mouvement est raciste, fondamentalement. Parce que le peuple qui le soutient est lui-même raciste, consciemment ou inconsciemment.

Courrier Picard :

Ce samedi, vers 16 h 30, l’ambiance n’était plus bon enfant au rond-point d’Auchan-Fayet à Saint-Quentin. Alors que tout se passait à peu près bien depuis des heures, un événement est venu entaché le mouvement. Devant le camion qui bloquait le rond-point, sur la route en provenance du centre-ville, des voitures aux conducteurs sans gilet jaune étaient bloquées par les fameux « Gilets jaunes ». L’une d’entre elles souffle : « Là, ça commence à dégénérer… Sur le côté, il y a une dame garée depuis une heure… Ils lui ont fait retirer son voile. » Depuis le début de la matinée, les automobilistes qui avaient osé s’aventurer jusque-là avaient été moqués, vilipendés et parfois bloqués quelques instants pour ne pas avoir mis leur gilet jaune. Mais pas plus de dix minutes.

Dans la foule, entre voitures et « Gilets jaunes », une conductrice est bien là en train d’attendre. Elle baisse son carreau et confirme : « on », quelques « Gilets jaunes » particulièrement véhéments, lui ont fait retirer son voile. Elle est en attente parce qu’elle n’a pas de gilet jaune à mettre. Nous en avons un dans notre sac et tentons de lui donner discrètement.

Un homme s’aperçoit de la manœuvre et tente lui aussi de la cacher. Raté. Des « Gilets jaunes » virulents haussent le ton et nous prennent à partie. D’autres « Gilets jaunes » s’interposent, dont une dame de 70 ans. Nous la retrouvons quelques instants plus tard quand la situation s’est apaisée.

UNE BOUMEUSE

N
E

B
O
U
M
E
U
S
E

«  Qu’on manifeste car la vie est chère oui, mais on ne manifeste pas pour agresser les gens.  » Elle n’a pas vu la femme se voir forcée de retirer son voile. «  Mais je comprends mieux pourquoi ils mettaient leur foulard sur la tête. Ce que j’ai vu c’est qu’ils faisaient des grimaces de singes devant la voiture  », affirme-t-elle.

Qui aurait pu dire que la première expression d’un mouvement de masse à caractère fasciste aurait choisi, comme uniforme, un gilet de sécurité ?

Ceci dit, qui aurait cru que le plus grand mouvement révolutionnaire de l’histoire aurait utilisé des chemises brunes ?

Pourquoi ?

Parce que le mouvement n’ayant pas d’argent a recouru à un stock de chemises militaires réservées aux troupes coloniales allemandes de 14-18.

En 2018, le moyen le plus rapide et le plus accessible pour se reconnaître est ce gilet de sécurité jaune fluo.

Le fluo, pour être vu dans la nuit et le brouillard.

Tout le monde peut le porter, tout spécialement nous, les coupables.

Coupables de haïr l’ennemi.

L’intolérance, notre slogan !