Home / Les dernières actualités / Trump exige des politicards européens qu’ils lancent le nettoyage ethnique du continent et purge la vérole islamo-nègre ASAP

Trump exige des politicards européens qu’ils lancent le nettoyage ethnique du continent et purge la vérole islamo-nègre ASAP

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 juillet 2018

Pendant que nous subissons cet autiste de Trudeau lite qu’est Macron et sa cougar de Merkel, Trump met les choses au clair.

Dans une interview accordée à la presse britannique, Trump a mis cartes sur table : nous sommes, en Europe, envahis par la vermine africaine et islamique.

Il a également souligné cette évidence : si nous ne lançons pas le nettoyage ethnique rapide du continent, ce sont les Blancs d’Europe qui seront exterminés à terme.

The Sun :

« Ce qui s’est passé en Europe est une honte. Permettre l’immigration d’avoir lieu en Europe est une honte. Je pense que cela a changé ce qui fait l’Europe et, à moins que vous n’agissiez très vite, elle ne sera plus jamais ce qu’elle était. Et je ne dis pas ça en termes positifs. »

« Donc je pense que laisser des millions et des millions de gens venir en Europe est très, très triste ».

« Je pense que vous perdez votre culture. Regardez autour de vous. Vous allez dans certains zones qui n’existaient pas il y a 10 ou 15 ans ».

En fait, à la sortie du sommet de l’Otan, il a dit les choses encore plus nettement : l’Europe est en train d’être conquise par ces hordes de sous-hommes à cause de cette politicaillerie démocratique totalement ahurie qui nous dirige.

Dites-vous bien que ce qu’a dit Trump dans ce cadre qu’est l’Otan a sérieusement assommé ces nains rampants qui contrôlent les gouvernements français, belge, allemand ou britannique.

Nous n’avons jamais pu coincer ces cancrelats arrogants qui envoient leur police politique, leurs juges rouges ou leurs crasseux anarcho-communistes nous harceler parce que nous disons exactement ce que dit Trump : les masses arabo-nègres doivent être purgées du continent.

Jusqu’à présent nous avons du subir non seulement la répression mais les campagnes de fanatisme islamo-négrophile de la presse juive et les sourires arrogants de toute cette grande bourgeoisie dégénérée qui nous explique les mérites de la tiers-mondisation de nos villes.

Mais désormais, ils doivent la boucler.

Car Trump ne parle jamais pour ne rien dire. Il s’assied, déroule son topo, et guette celui qui osera venir se frotter à lui. C’est le type même du mâle dominant qui marque son territoire et recherche le rapport de force. Ce qui terrorise des tanches bisexuelles comme Macron.

Franchement, je trouve que Trump est déjà très généreux en acceptant de discuter avec tous ces gens. Il y a même un président du Monténégro au sein de l’Otan. Vous saviez que c’est un état, ça, le Monténégro ?

De quoi a-t-on l’air avec tous ces encravatés quand les Américains ont un seul et unique chef ?

Bref, Trump ramène tous ces gens dans une seule pièce et les menacent de toute une série de choses : guerre commerciale, retrait des USA de l’Otan, alliance avec Poutine, sabotage de Theresa May et de son Brexit soft.

Et puis, en pleine réunion, il leur dit : « Tas de connards, vous vous faites envahir par ces enculeurs de chèvres et vous souriez comme des demeurés en vous félicitant du fait que ces bougnoules violent vos gamines. Et vous en êtes fiers en plus. Je vais vous dire quoi : vous avez intérêt à foutre de l’ordre dans ce merdier où je vous vire. »

C’est exactement le ton de Trump.

« Ferme ta gueule, t’es virée l’an prochain. Je vais trouver un peintre en bâtiment à la place. »

Et vous savez quoi ? Tous ces politiciens, si arrogants avec nous, sont soudainement les yeux vissés sur leurs pompes. Ils voient un homme blanc déterminé à bouffer du musulman, c’est-à-dire des gens comme nous, mais à la tête de la première puissance mondiale.

Le sol se dérobe sous leurs pieds.

Ces politiciens sont la lie de l’humanité et nous en sommes à croire qu’ils maîtrisent la situation quand, vraiment, ils ne sont plus capables que d’une chose : persécuter leurs propres populations tout en suçant la queue de Mohammed et Moktar.

Comment peut-on seulement obéir à une fiotte comme Macron quand on est un militaire ?

C’est aberrant.

Il est temps d’en finir avec la démocratie et nettoyer ethniquement le dernier quartier d’Europe de l’Ouest de la présence de la vermine arabe et nègre.

 C’est avec nous ou contre nous. Le vent a changé de direction. Bientôt, le simple fait d’avoir donné un euro à une association pro-migrants vaudra 15 ans de prison à l’ordure qui s’en sera rendue coupable.